Les prisonniers des prisons fédérales n’ont plus droit à leur pension de vieillesse

Les associations de défense des droits des détenus doivent être en furie. Les prisonniers détenus dans les prisons fédérales ne pourront plus toucher à leurs pensions de vieillesse aussi longtemps qu’ils seront en prison. Ils auront droit à leur pension de vieillesse, un mois après leur sortie de prison.

Et le gouvernement fédéral négocie présentement avec les provinces pour que cette mesure soit également appliquée dans les prisons provinciales, est-ce que ça permettra d’avoir rapidement une mesure identique dans nos prisons québécoises?

Traditionnellement, les québécois ont toujours été plus à gauche que les autres provinces, quand il s’agit des droits des détenus et la réinsertion des prisonniers dans la société, mais lorsqu’on y pense bien, pourquoi devrait-on donner des pensions de vieillesse à nos prisonniers, quand dans bien des cas, on peut considérer ces derniers de privilégiés, on a qu’à penser aux repas qu’ils ont droit, comparativement aux repas servis à nos aînés dans les centres d’hébergement?

Pour les associations de prisonniers, il est important que les détenus continuent de recevoir leurs prestations de vieillesse, pour être certains qu’ils ne se retrouveront devant rien devant eux, lorsqu’ils seront libérés.

Publicités

#pension-de-vieillesse-prisons-federales, #prisonniers

Le Pentagone veut vacciner les prisonniers de Guantanamo

Je viens de lire sur le site de CNN, que le Pentagone songeait à administrer des vaccins contre la grippe A (H1N1) aux prisonniers de Guantanamo, car le Pentagone considère qu’ils sont très à risques de contracter la maladie.

Cette décision ne fait pas l’affaire du représentant du Michigan  Bart Stupak qui a fait connaître par lettre au Pentagone, que ce dernier devrait être prudent avec la décision d’administrer les vaccins aux détenus, puisqu’il n’y a pas assez de vaccins de disponibles pour la population américaine.

C’est comme si on voulait considérer les détenus comme des citoyens de second rang, et qu’ils sont avant tout des présumés terroristes qui sont pour le moment toujours détenus de façon illégale, jusqu’à ce que président Obama trouve le moyen de les libérer comme promis, mais c’est très difficile, parce que ces prisonniers ont peur de retourner chez-eux car ils craignent d’être arrêtés, torturés et même exécutés  lorsqu’ils auront mis les pieds dans leur pays, tandis que d’autres pays ou encore des États américains refusent de les accueillir.

Est-ce que la population québécoise va être contre la vaccination des prisonniers au Québec, parce que ce sont des criminels, et qu’on devrait avant tout vacciner la population en générale avant les prisonniers? Si je me fie sur ce qui s’est passé cette semaine, où des gens allaient se faire vacciner même si ils ne faisaient pas partie  du public cible, je n’ai aucun doute, qu’une partie de la population serait de passer les prisonniers en dernier.

#grippe-porcine, #guantanamo, #prisonniers, #vaccination

Un côté négatif des sentences de prisons sévères

On entend souvent les gens, et avec raison, se plaindre contre les sentences bonbons, que les juges donnent aux personnes reconnues coupables des crimes qu’elles ont commis.

Le gouvernement Harper essaie à chaque élection d’adopter des lois plus sévères à l’encontre des criminels, mais on lui met toujours des bâtons dans les roues, mais si le gouvernement réussissait à faire adopter ses lois, qu’est-ce que ça voudrait bien vouloir dire de concret?

Les peines de prison seraient plus sévères, ce qui veut dire, qu’il y aurait moins de place pour les nouveaux prisonniers. Les gouvernements fédéral et provincial seront alors contraintes de de faire construire de nouvelles prisons et d’engager des nouveaux gardiens de prison.

Mais dans la conjoncture économique actuelle, où les gouvernements doivent faire des déficits pour donner un coup de pouce à l’économie, est-ce qu’ils seraient disposés à mettre plus d’argent dans le système carcéral, alors que les deux plus gros postes budgétaires sont l’éducation et le domaine de la santé quil ui prendra de plus en plus de place avec le vieillissement de la population?

L’État de la Californie a eu à faire ce choix difficile à cause de la situation financière, le gouverneur Schwarzenegger avait décidé de libérer près de 38 000 prisonniers considérés comme non violents sur une période de deux ans, parce que l’État ne pouvait plus mettre, depuis plusieurs années, plus d’argent dans le système carcéral, ce qui a eu comme conséquence de créer une surpopulation carcérale, avec tous les problèmes ne serait-ce au niveau hygiénique.

Pour éviter que l’on vive la situation que la Californie connaît présentement, est-ce que la population qui est surtaxée, serait prête à payer plus d’impôt pour garder des criminels en prison pour de plus longues durées?

Surtout lorsqu’on sait qu’un condamné emprisonné dans une prison fédéral coûtait à l’État en 2005, 88,000$ par année.

Où est-ce qu’on ne devrait pas plutôt faire ce que l’ADQ a déjà proposé, c’est-à-dire charger les frais de séjour aux personnes incarcérées? Surtout que les prisonniers bénéficient déjà de plusieurs privilèges, comme la télévision, les jeux nintendo, etc.

#prisonniers, #prisons