Les Shafia reconnus coupables de meurtres au premier degré

Après trois mois d’un  procès très médiatisé au Canada et ailleurs dans le monde, le jury composé de 7 femmes et 5 hommes,  a finalement  reconnu coupables de meurtres au premier degré Mohammad Shafia, Tooba Mohammad Yahya sa deuxième épouse  et leur fils Hamed des meurtres des trois filles et de la première épouse de Mohammad Shafia.

On peut dire que justice est finalement rendue, dans notre société on ne peut pas accepter que des gens soient lâchement assassinées pour  »défendre l’honneur de la famille », il reste à voir maintenant, si les avocats voudront aller en appel, et  l’avocat du fils a déjà part de son intention de le faire.

Les avocats ont peut être des raisons de vouloir aller en appel, selon un criminaliste qui a accordé une entrevue à TVA Nouvelles, il a trouvé qu’il n’a pas fallu beaucoup de temps au jury pour prononcer leurs verdicts de culpabilité, ce qui pourrait signifier que l’idée du jury était déjà faite même avant même le début des plaidoiries et ce même si le juge avait avisé le jury de ne pas se faire d’idée avant la fin du procès, où  encore, selon mon opinion personnel, comme ça peut se produire dans bien d’autres procès, le juge aurait pu errer dans ses recommandations au jury.

J’ose espérer que les avocats des condamnés se verront refuser d’aller en appel, la population n’acceptera jamais de voir un verdict moindre, surtout que la population n’a jamais accepté de voir un verdict de non responsabilité criminelle lors du procès Turcotte.

Publicités

#appel, #avocats, #crime, #crime-dhonneur, #jugement, #jury, #justice, #meurtres, #proces, #proces-shafia, #verdict

Barack Obama rétablit les tribunaux militaires d’exception

Il y a à peine quelques mois, j’écrivais un billet dans lequel, je m’interrogeais à savoir si finalement on ne commençait pas à voir la vraie nature de Barack Obama, quand il avait ordonné des bombardements au Pakistan, ou encore qu’il pourrait imposer du protectionnisme.

Un autre événement survenu il y a à peine quelques jours, me fait interroger d’avantage. C’est que Barack Obama a décidé de relancer les tribunaux militaires d’exception pour les détenus soupçonnés de terrorisme, et qui sont «hébergés à Guantanamo», c’est certain que cette mesure ne fait pas l’affaire de la gauche et des associations de défense des droits de la personne, mais au moins, contrairement à l’époque de son prédécesseur, les preuves recueillies lors «d’interrogatoires serrés» en utilisant la simulation de la noyade (water boarding) ne seront pas admises, alors que les preuves recueillies par des propos tenus par d’autres seront limitées.

Alors les défenseurs des droits de la personne et les gens de gauche n’ont pas trop à se plaindre de la situation qui prévaut.

#guantanamo, #justice, #tribunaux

La FTQ va en appel de son verdict de culpabilité

Il y a un peu moins d’un mois, la FTQ était reconnue coupable d’avoir violé la loi électorale, lors des élections de 2003, quand elle a décidé de transmettre des documents qui s’attaquaient aux politiques de l’Action Démocratique.

La FTQ a finalement décidé hier d’aller en appel de la sentence, en invoquant qu’« En limitant notre droit d’expression, certains articles de la Loi électorale portent atteinte à la liberté d’association reconnue par la Charte canadienne des droits et libertés et la Charte des droits et libertés de la personne du Québec».

Les syndicats aiment beaucoup invoquer leur liberté d’association, mais s’ils étaient vraiment sérieux, on parlerait d’une véritable liberté d’association, où les gens auraient le choix de décider de devenir syndiqué ou non syndiqué tout en ne payant pas de cotisations syndicales, ce qui n’est pas le cas présentement à cause de la fameuse formule Rand qui fait en sorte que les gens sont obligés de payer des cotisations syndicales, même s’ils ne veulent pas faire partie d’un syndicat.

Les syndicats prétendront alors, que ceux qui ne veulent pas être syndiqués bénéficient tout de même des conditions de travail négociées entre le syndicat et l’employeur. Je dois reconnaître que c’est vrai seulement en partie, puisque depuis plusieurs années déjà, ces mêmes syndicats ont décidé de négocier des clauses orphelines qui font en sorte que les nouveaux employés doivent travailler plusieurs années avant de pouvoir bénéficier du plein salaire, des assurances collectives, etc.

Ce qui explique peut-être en partie, pourquoi les syndicats dépensent beaucoup d’énergie à créer des comités de jeunes, afin de leur expliquer en quoi consiste le syndicalisme et tenter de se créer une relève pour demain.

#adq, #ftq, #justice