Petite lecture de vacance: un magazine sur la Guerre du Vietnam

 

fullsizeoutput_76eAprès la Deuxième Guerre Mondiale, la France avait envoyé des soldats en Indochine pour
combattre les communistes, mais ce fut un fiasco, lorsque les États-Unis avaient décidé de prendre la relève, le Général de Gaulle avait suggéré au président Kennedy de ne pas i
ntervenir pour éviter de vivre la même situation que la France avait connu quelques années avant.

Le président Kennedy ne l’a pas écouté tout comme ces successeurs et les États-Unis
connaissaient leur première défaite militaire avec tout ce que ça peut comporter comme crise politique et sociale aux États-Unis.

Ce magazine me permettra d’en connaître plus sur le sujet.

Publicités

#guerre, #guerre-froide, #magazine, #vietnam

Les militaires canadiens abandonnés à eux mêmes

Je viens de lire l’excellent article L’ex militaire mourant et trompé  que Christian Dumont a publié sur son blogue, il nous rappelle que quatre mois après la grève de la faim du soldat Pascal Lacoste, rien n’a été fait pour le soigner et que ce dernier pressait le gouvernement d’agir parce qu’il lui restait peut être qu’un an à vivre.

L’auteur nous dit que étant donné que le gouvernement était majoritaire et qu’il avait peu de députés élus au Québec, que le destin de Pascal Lacoste ne pesait pas lourd dans la balance, puisqu’en fait ça ne représentait qu’un vote.

Bien que je trouve la situation du soldat Lacoste inconcevable et qu’il mérite qu’on prenne le plus grand soin de lui, je suis plutôt en désaccord avec l’affirmation de M. Dumont qui laissait entendre que si on avait un autre gouvernement au pouvoir la situation pourrait être bien différente.

Je pense qu’il faut éviter de personnaliser le problème au seul cas du soldat Lacoste, même si on ne parle que de lui dans les médias. Il ne faut pas oublier que dernier se bat  aussi pour d’autres militaires. Ça fait plus de 20 ans que les soldats canadiens vont sur différents théâtres d’opérations comme le Kosovo et l’Afghanistan, et que malheureusement on peut déjà parier que plusieurs d’entre eux ont déjà respiré des vapeurs provenant des munitions à uranium appauvri qui brûlaient et qu’un jour ou l’autre, ils pourraient, eux aussi, avoir de sérieux problèmes de santé.

Et ce c’est sans compter les cas qui seront de plus en plus nombreux de syndromes de stress post-traumatique, le gouvernement peu importe l’allégeance politique devra un jour où l’autre faire face à un explosion des coûts des frais de santé de leurs militaires malades et estropiés, et dans la conjoncture économique actuelle le gouvernement aura-t-il la volonté politique de le faire?.

Les gens qui décident de joindre l’armée le font pour diverses raisons et ils sont prêts à faire le sacrifice ultime s’il le faut, mais en quelque part, ils doivent savoir aussi que le gouvernement  et la population seront derrière eux, si ces derniers devaient connaître un jour des problèmes de santé reliés au travail qu’ils ont fait pour le pays et qu’ils n’auront pas seulement droit aux mots de gratitude de la nation.

#arme-uranium-appauvri, #blogue-christian-dumont, #gouvernement-harper, #greve-de-la-faim, #guerre, #incapacite-physique, #soldat-pascal-lacoste, #steven-blainey, #stress-post-traumatique, #veterans

Barack Obama serait-il devenu un tyran?

Pendant les vacances qu’il prend actuellement à Hawaï, le président Barak Obama a signé la loi appelée  »Act to allow detention of citizens ». Cette loi vise à permettre aux militaires américain de détenir sans porter aucune accusation, toute personne qui est soupçonnée de faire du terrorisme en zone de combat peu importe le lieu, que ce soit à l’extérieur du pays tout comme à l’intérieur des frontières américaines.

Des anciens militaires américains ont jugé qu’une telle loi n’était pas nécessaire et que de plus ça mettrait fin à la notion de  »due process » (procédures normales).

Pour le moment, on ne sait pas à quel endroit les personnes soupçonnées de terrorisme seront internés, mais on peut croire qu’elles pourraient être envoyées à Guantanamo, même si  Obama avait déjà signé à son deuxième jour de présidence un décret exécutif donnant l’ordre de fermer les installations situées sur l’ïle de Cuba.

Mais rien n’a été fait jusqu’à présent, puisque la fermeture de Guantanamo est problématique, car  ça pourrait représenter certains risques de sécurité au peuple américain. Même ceux qui ne sont plus considérés comme une menace pour la sécurité nationale se retrouveront en sol américain soit à cause qu’ils vont craindre pour leur vie s’ils retournaient dans leur pays, où bien encore c’est leurs pays d’origines qui ne voudront pas les accueillir.

Rien ne dit également que parmi ceux qui ne représentent pas une menace à la sécurité nationale ne connaîtront pas ou ne connaissent pas des problèmes psychologiques ou psychiatriques en raison des traitements qu’ils ont eu droit à Guantanamo.

Je ne peux m’empêcher de me demander si cette loi ne pourrait pas influencer Stephen Harper, on sait que son gouvernement est  pour la loi et l’ordre et que le premier ministre est tellement influencé par les décisions des décideurs américains, que rien ne dit que ça  ne pourrait pas  lui donner des idées.

#accusations, #act-to-allow-detention-of-citizens, #arrestation, #barack-obama, #decret-presidentiel, #fermeture-de-guantanamo, #guantanamo, #guerre, #loi, #terrorisme

WTC 10 ans déjà

Étant en congé, j’avais décidé de faire la  »grasse matinée » alors j’avais mis mon radio-réveil pour 10 heures. Pour me réveiller en douceur, j’avais décidé de le mettre en mode radio et lorsque le réveil s’est mis à sonner, je suis resté coucher en me demandant ce que j’allais faire de cette journée de congé.

Lorsque tout à coup, un des animateurs de radio annonça que l’une des tours du World Trade Center venait de s’effondrer, au début je n’étais pas certain si j’avais bien entendu, mais finalement l’animateur répéta à nouveau l’information, je me suis alors levé et je me suis empressé d’aller allumer la télé et synthoniser les réseaux d’information en continue LCN, CNN et j’allais visiter les réseaux américains conventionnels afin d’avoir le plus d’informations possibles, mais finalement les informations se répétaient et il y avait encore beaucoup de supposition.<

Le gouvernement américain avait alors décidé d’interdire de vol les avions dans le ciel américain, forçant ainsi 39 avions à atterrir à l’aéroport de Gander qui n’était pas équipé pour accueillir 6, 500 passagers, plusieurs passagers avaient alors été pris en charge par les habitants qui ont accepté de les héberger.

Tandis que les journalistes nous répétaient sans cesse que les hôpitaux de New York étaient en état d’alerte et attendaient les blessés. mais en vain, on commencait à comprendre encore plus l’ampleur du drame, c’est-à-dire qu’il y aurait finalement que peu de survivants.

À Québec, comme partout ailleurs, j’imagine, les gens allaient manger dans les restaurants et dans les bars et regardaient la télévision, dans l’espoir d’avoir plus d’information sur l’événement qui allait marquer à jamais le début du XXIème siècle.

À l’hôtel où je travaille, le directeur général, de l’époque, avait décidé de mettre dans chaque chambre une lettre offrant ses sympathies à ceux et celles qui avaient perdu un être cher et il a même tenu une minute de silence à la mémoire des victimes du 11 septembre.

Les événements du 11 septembre resteront,à jamais, graver dans la mémoire collective, tout comme l’ont été bien d’autres événements du passé, comme : le bombardement de Pearl Harbour par les japonais; les assassinats des frères John F. et Robert Kennedy où encore de l’assassinat de Martin Luther King, tout le monde se souviendra de ce qu’il faisait, quand l’annonce du drame à eu lieu.

#guerre, #pentagone, #terrorisme, #wtc

Sur la perception que certains groupes et politiciens ont de nos militaires

On a tous été témoin au cours des derniers jours de la controverse au sujet de la vidéo de la Fédération des femmes du Québec, où l’on disait que nos soldats n’étaient que de la «chair à canon», ce qui a forcé l’organisme à retirer ses paroles du vidéo.

Ça me fait penser à une autre controverse tout aussi offensante qui est arrivée  lors de la guerre du Vietnam, qui a été sans nul doute, la guerre la plus controversée aux États-Unis. Où l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger avait mis son gros grain de sel.

Étant trop jeune à  l’époque, je n’ai jamais eu connaissance des propos de Kissinger, mais je serais curieux de savoir quelle a été la réaction des américains lorsque l’ancien secrétaire d’État américain est allé dire que:

« Les militaires sont seulement des animaux stupides et muets à utiliser comme des pions dans la politique étrangère.»

 

#federation-des-femmes-du-quebec, #guerre, #henry-kissinger

La Fédération des femmes du Québec parle pour qui?

Je suis d’avis, qu’après le gouvernement  fédéral, Québec devrait à son tour couper le financement à la Fédération des femmes du Québec, tout particulièrement à la suite de gaffe de traiter les militaires de «chair à canon».

La Fédération est prête à tout pour faire passer leur message, qu’importe si le moyen utilisé  risque de blesser des gens, comme cette fois-ci, les mères des militaires qui ont perdu la vie, en faisant leur devoir en Afghanistan, pourquoi dans le message, met-on à l’écart les pères de familles? Est-ce que eux aussi souffrent de la perte de leur enfant qui a fait un choix de carrière tout en connaissant les risques du métier qu’ils ont choisi?

La Fédération des femmes du Québec semble être là avant tout, pour promouvoir les droits des femmes du Québec, tout en oubliant, que si nos militaires n’étaient pas en Afghanistan, les jeunes afghanes n’auraient jamais eu la  chance de se faire éduquer, parce que si les Talibans étaient demeurés au pouvoir, ils n’auraient jamais accepté que les filles se fassent instruire.

La Fédération passe également sous silence, que nos militaires ne font pas seulement que guerroyer, mais ils sont souvent en première ligne  dans des zones dévastées par des tremblements de terre ou encore des inondations pour venir en aide aux victimes.

Je ne peux que m’interroger à savoir si l’ensmble des femmes du Québec appuie les revendications de la FFQ? Je connais des femmes qui ne se se sont jamais senties  représentées par cette fédération, d’ailleurs est-ce que la Fédération a fait quelque chose de concret pendant l’opération Scorpion sur la prostitution juvénile, à part de dénoncer l’animateur de radio Robert Gillet parce que  parait-il, ce dernier aimait bien les Golden Showers.

#armee, #chair-a-canon, #federation-des-femmes-du-quebec, #feminisme, #guerre, #pacifisme

Le général McChrystal limogé, un air de déjà vu

Le président Obama a tranché. Il a décidé de limoger le général Stanley McChrystal de son poste de commandant  de laForce internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) en Afghanistan, en raison des propos qu’il a tenus contre le président Obama et son entourage politique dans le magazine Rolling Stone.

C’est certainement pas la première fois qu’un commandant en chef limoge un de ses généraux, mais n’empêche, que je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec un autre général qui a été destitué au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, c’est-à-dire le général Douglas MacArthur.

Ce dernier avait été limogé en 1951 en partie, à cause qu’il avait dénoncé la décision du président Truman de chercher une solution diplomatique pour obtenir un cessez-le-feu en Corée, alors que MacArthur préconisait plutôt l’utilisation de l’arme nucléaire contre les forces chinoises, mais il avait été limogé surtout à cause qu’il avait déjà désobéi à des ordres en voulant aller la guerre jusqu’aux portes de la Chine.

Maintenant McChrystal parti, que lui réserve l’avenir? Va-t-il travailler comme consultant auprès des médias, va-t-il écrire sa biographie, où va-t-il faire comme bien d’autres militaires avant lui, c’est-à-dire se lancer dans une carrière politique, probablement pour le parti Républicain comme l’a fait avant lui le général devenu président Dwight Eisenhower?

#afghanistan, #barack-obama, #general-douglas-macarthur, #general-stanley-mcchrystal, #guerre, #rolling-stone