Barack Obama serait-il devenu un tyran?

Pendant les vacances qu’il prend actuellement à Hawaï, le président Barak Obama a signé la loi appelée  »Act to allow detention of citizens ». Cette loi vise à permettre aux militaires américain de détenir sans porter aucune accusation, toute personne qui est soupçonnée de faire du terrorisme en zone de combat peu importe le lieu, que ce soit à l’extérieur du pays tout comme à l’intérieur des frontières américaines.

Des anciens militaires américains ont jugé qu’une telle loi n’était pas nécessaire et que de plus ça mettrait fin à la notion de  »due process » (procédures normales).

Pour le moment, on ne sait pas à quel endroit les personnes soupçonnées de terrorisme seront internés, mais on peut croire qu’elles pourraient être envoyées à Guantanamo, même si  Obama avait déjà signé à son deuxième jour de présidence un décret exécutif donnant l’ordre de fermer les installations situées sur l’ïle de Cuba.

Mais rien n’a été fait jusqu’à présent, puisque la fermeture de Guantanamo est problématique, car  ça pourrait représenter certains risques de sécurité au peuple américain. Même ceux qui ne sont plus considérés comme une menace pour la sécurité nationale se retrouveront en sol américain soit à cause qu’ils vont craindre pour leur vie s’ils retournaient dans leur pays, où bien encore c’est leurs pays d’origines qui ne voudront pas les accueillir.

Rien ne dit également que parmi ceux qui ne représentent pas une menace à la sécurité nationale ne connaîtront pas ou ne connaissent pas des problèmes psychologiques ou psychiatriques en raison des traitements qu’ils ont eu droit à Guantanamo.

Je ne peux m’empêcher de me demander si cette loi ne pourrait pas influencer Stephen Harper, on sait que son gouvernement est  pour la loi et l’ordre et que le premier ministre est tellement influencé par les décisions des décideurs américains, que rien ne dit que ça  ne pourrait pas  lui donner des idées.

Publicités

#accusations, #act-to-allow-detention-of-citizens, #arrestation, #barack-obama, #decret-presidentiel, #fermeture-de-guantanamo, #guantanamo, #guerre, #loi, #terrorisme

Le Pentagone veut vacciner les prisonniers de Guantanamo

Je viens de lire sur le site de CNN, que le Pentagone songeait à administrer des vaccins contre la grippe A (H1N1) aux prisonniers de Guantanamo, car le Pentagone considère qu’ils sont très à risques de contracter la maladie.

Cette décision ne fait pas l’affaire du représentant du Michigan  Bart Stupak qui a fait connaître par lettre au Pentagone, que ce dernier devrait être prudent avec la décision d’administrer les vaccins aux détenus, puisqu’il n’y a pas assez de vaccins de disponibles pour la population américaine.

C’est comme si on voulait considérer les détenus comme des citoyens de second rang, et qu’ils sont avant tout des présumés terroristes qui sont pour le moment toujours détenus de façon illégale, jusqu’à ce que président Obama trouve le moyen de les libérer comme promis, mais c’est très difficile, parce que ces prisonniers ont peur de retourner chez-eux car ils craignent d’être arrêtés, torturés et même exécutés  lorsqu’ils auront mis les pieds dans leur pays, tandis que d’autres pays ou encore des États américains refusent de les accueillir.

Est-ce que la population québécoise va être contre la vaccination des prisonniers au Québec, parce que ce sont des criminels, et qu’on devrait avant tout vacciner la population en générale avant les prisonniers? Si je me fie sur ce qui s’est passé cette semaine, où des gens allaient se faire vacciner même si ils ne faisaient pas partie  du public cible, je n’ai aucun doute, qu’une partie de la population serait de passer les prisonniers en dernier.

#grippe-porcine, #guantanamo, #prisonniers, #vaccination

Barack Obama rétablit les tribunaux militaires d’exception

Il y a à peine quelques mois, j’écrivais un billet dans lequel, je m’interrogeais à savoir si finalement on ne commençait pas à voir la vraie nature de Barack Obama, quand il avait ordonné des bombardements au Pakistan, ou encore qu’il pourrait imposer du protectionnisme.

Un autre événement survenu il y a à peine quelques jours, me fait interroger d’avantage. C’est que Barack Obama a décidé de relancer les tribunaux militaires d’exception pour les détenus soupçonnés de terrorisme, et qui sont «hébergés à Guantanamo», c’est certain que cette mesure ne fait pas l’affaire de la gauche et des associations de défense des droits de la personne, mais au moins, contrairement à l’époque de son prédécesseur, les preuves recueillies lors «d’interrogatoires serrés» en utilisant la simulation de la noyade (water boarding) ne seront pas admises, alors que les preuves recueillies par des propos tenus par d’autres seront limitées.

Alors les défenseurs des droits de la personne et les gens de gauche n’ont pas trop à se plaindre de la situation qui prévaut.

#guantanamo, #justice, #tribunaux