Le Canada prête des vaccins H1N1 au Mexique…

Le Canada va envoyer la moitié des surplus des vaccins H1N1 au Mexique (5 millions de doses), parce que la pharmaceutique à un retard dans sa livraison au Mexique. Le Mexique s’engage en retour à remettre ces doses au Canada.

Ma question pourquoi? On se retrouvera à nouveau avec un surplus, qu’on ne saura pas quoi faire avec, une fois la crise passée, parce qu’il m’apparaît de plus en plus évident que si les gens avaient voulu se faire vacciner, ils l’auraient déjà fait depuis longtemps.

Publicités

#a-h1n1, #grippe-porcine, #mexique, #vaccins

Pourquoi l’empressement de l’OMS a déclencher l’état de pandémie de H1N1?

Selon Jean-Jacques CrèveCoeur lors d’une entrevue accordée sur les ondes de CHOI-FM. l’OMS a changé sa méthodologie pour déterminer s’il y a pandémie ou non, en rendant les critères plus «souples», ce qui explique le pourquoi que l’OMS a déclaré aussi rapidement l’état de pandémie, même si à l’époque la grippe avait fait vraiment peu de victimes.

Peut-on alors mettre en doute la crédibilité de l’OMS, lorsqu’on sait que l’OMS est financée par les compagnies pharmaceutiques et des banques, qui pourraient être actionnaires des compagnies pharmaceutiques, alors que les politiciens qui s’empressent à emboîter le pas, le font grâce au travail des lobbyistes des pharmaceutiques, et que si les politiciens n’aident pas les pharmaceutiques, elles ne contribueront pas aux caisses électorales.

#grippe-porcine, #oms, #vaccination

Quand des employeurs décident de jouer au «bon père de famille»

J’apprenais hier à l’émission de TVA en direct animée par François Paradis, qu’uen première compagnie au Québec avait décidé de prendre la température de ses employés à l’arrivée au travail, et si ils faisaient 38 degrés C, ils étaient retournés à la maison, afin de prévenir des pandémies de grippe à l’intérieur de l’usine.

Certains seront enclin de prétendre que la compagnie en question viole la Charte des droits et libertés de la personne et ils ont peut-être raison jusqu’à un certain point, mais pour s’en assurer,  il faudrait voir avec un spécialiste en la question.

Mais contrairement à ce que certains pourraient croire, il n’y a pas seulement la Charte des droits et libertés de la personne qui entre en ligne de compte, il y a aussi d’autres lois qui traitent de certains sujets qui peuvent être «complémentaire» à la Charte, on peut penser alors au  Code civil du Québec, notamment à l’article  2087 qui stipule que l’employeur  «doit prendre les mesures appropriées à la nature du travail, en vue de protéger la santé, la sécurité et la dignité du salarié».

Alors, si on prend le cas d’un employeur qui a peut être quelques centaines d’employés, il va sûrement vouloir jouer «au bon père de famille» et pour protéger l’ensemble de sa famille, et assurer la bonne marche de son entreprise, il va entreprendre des mesures qui vont être impopulaires, et retourner les employés à la maison peut être une de ces mesures.

Il reste cependant à voir, si les employés qui seront retournés à la maison seront dédommagés, puisqu’en fait ils se sont présentés au travail et selon les Normes du travail, l’employeur ne peut faire déplacer une personne pour moins de trois heures, tandis que d’autres dispositions peuvent être prévues en fonctions de diverses conventions collectives.

Certains pensent peut être que l’employeur a créé un précédent en retournant à la maison un employé qui fait de la température, mais j’ai déjà été témoin de certains cas où l’employeur a dû retourner à la maison des employés à la maison, parce qu’ils entraient en état d’ébriété, et il le faisait pour des raisons de sécurité non seulement pour la personne en question, mais également pour assurer la protection des autres employés qui avaient à travaillé avec elle, après tout si il y avait eu un accident de travail comment la CSST aurait-elle réagi?

#accident-de-travail, #csst, #employeur, #grippe-porcine, #prevention

Vaccin A (H1N1) on joue au yoyo avec la population

Les personnes âgées  et malades  sont en fusil, plusieurs d’entre-elles se sont déplacées ce matin pour avoir leur vaccin contre le AH1N1, et elles se sont fait retourner chez-elles, parce que les services de santé avaient décidé de changer le programme pour prendre à la place les jeunes de moins de 25 ans et qui ont des problèmes de santé.

Quelques personnes âgées ont indiqué à l’émission «Bouchard en parle» que c’était fini pour eux, qu’ils ne se feraient plus vacciner!

Peut-on leur en vouloir? On joue au yoyo avec elles, et les gouvernements ne semblent plus comment gérer la situation, on voit dans les médias des cas où des gens qui ne font pas encore partie de la clientèle cible ont reçu leur vaccin comme des prisonniers et des généreux donnateurs de l’Hôpital général juif de Montréal où encore une équipe entière de hockey de la LNH.

#grippe-porcine, #personnes-agees, #vaccination

Le Pentagone veut vacciner les prisonniers de Guantanamo

Je viens de lire sur le site de CNN, que le Pentagone songeait à administrer des vaccins contre la grippe A (H1N1) aux prisonniers de Guantanamo, car le Pentagone considère qu’ils sont très à risques de contracter la maladie.

Cette décision ne fait pas l’affaire du représentant du Michigan  Bart Stupak qui a fait connaître par lettre au Pentagone, que ce dernier devrait être prudent avec la décision d’administrer les vaccins aux détenus, puisqu’il n’y a pas assez de vaccins de disponibles pour la population américaine.

C’est comme si on voulait considérer les détenus comme des citoyens de second rang, et qu’ils sont avant tout des présumés terroristes qui sont pour le moment toujours détenus de façon illégale, jusqu’à ce que président Obama trouve le moyen de les libérer comme promis, mais c’est très difficile, parce que ces prisonniers ont peur de retourner chez-eux car ils craignent d’être arrêtés, torturés et même exécutés  lorsqu’ils auront mis les pieds dans leur pays, tandis que d’autres pays ou encore des États américains refusent de les accueillir.

Est-ce que la population québécoise va être contre la vaccination des prisonniers au Québec, parce que ce sont des criminels, et qu’on devrait avant tout vacciner la population en générale avant les prisonniers? Si je me fie sur ce qui s’est passé cette semaine, où des gens allaient se faire vacciner même si ils ne faisaient pas partie  du public cible, je n’ai aucun doute, qu’une partie de la population serait de passer les prisonniers en dernier.

#grippe-porcine, #guantanamo, #prisonniers, #vaccination

Les vaccins contre la grippe porcine sont-ils vraiment sécuritaires?

 Selon la journaliste américaince Naomi Wolf, auteure du livre à succès aux États-Unis «The end of America», les vaccins contre la grippe porcine fabriquée en Allemagne serait à base de cellules cancéreuses prélevées chez des chiens.

Comme le dit si bien l’auteure, inocculer ce vaccin comporte-t-il des dangers pour les gens qui décideront de se faire vacciner?

#grippe-porcine, #vaccination

Grippe H1N1: la campagne de peur ne fait plus peur

Au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre, l’administration Bush créait le département du «Homeland security». Ce nouveau service qui était sous la direction de l’ancien membre du congrès Tom Ridge avait et a toujours comme fonction de coordonner les divers services de renseignement, corps policiers, l’immigration, etc., afin d’établir une nouvelle stratégie de défense contre tout éventuel attentat terroriste qui pourrait être perpétré en territoire américain.

Le nouveau département avait  fait pour informer les gens un très beau tableau avec 5 couleurs différentes et dont chaque couleur voulait dire un degré de dangerosité considéré de faible, à élevé jusque à extrême.

À cette époque,  le Homeland security annonçait régulièrement un nouveau niveau d’alerte. Personnellement je trouvais que ces annonces plus où moins fréquentes, ne servaient qu’à alimenter d’avantage la paranoia du peuple américain, et j’ai fini par avoir l’impression que les américains, à un moment donné, ne portaient même plus attention aux annonces du Homeland Security.

Ça me fait penser un peu à ce qui se passe présentement avec toutes les informations véhiculées par différentes sources gouvernementales, par l’ensembre des médias, des adeptes des pro-vaccins, des personnes opposées au vaccin et même de certains adeptes de la conspiration au sujet de la grippe H1N1.

On nous a tellement casser les oreilles aux cours des derniers mois, que les gens inconsciemment n’y portent  plus attention, et continuent à vivre comme si de rien était, ce qui explique peut-être la raison pour laquelle les gens de la ville Québec, selon un sondage, ne sont pas intéressés pour le moment à se faire vacciner.

#grippe-porcine, #vaccination