The frontage of The Economist/La une du magazine The Economist

Gosh never thought that one day I would say that one day, even in Canada, the government is planning to make a law that would forbid canadian citizens to say all kind of things that could be considered as anti islamic or anti muslim.

So if the proposal becafreedom of speechme law, our freedom of speech will be, seriously, under attack.

Diantre, je n’aurais jamais cru que j’allais dire ça un jour, mais même au Canada, le gouvernement fédéral se prépare à faire une loi qui interdirait à tous canadiens de tenir des propos, sous toutes formes, contre les musulmans.

Alors, si cette loi devait être adoptée, notre liberté d’expression sera, sérieusement, menacée.

 

 

#canada, #liberte-dexpression

Le NPD peut-il vraiment abolir le sénat canadien?

Depuis quelques années, déjà, le chef du NPD Thomas Mulcair passe son temps à exprimer le souhait d’abolir le sénat et qu’il veut entreprendre des discussions avec les provinces pour pouvoir y aller de l’avant.

Je pense que l’ensemble des canadiens ne peuvent être que d’accord avec cette idée, tout particulièrement, depuis la dernière année, où l’on ne cesse d’entendre parler des scandales de dépenses illégales faites par des sénateurs qui ne sont pas élus mais bien nommés, selon les bonnes volontés des gouvernements au pouvoir.

Le NPD a peut être des nobles intentions en disant vouloir abolir le sénat canadien, mais est-ce que les provinces sont disposées à se réunir pour amender la constitution afin d’abolir le sénat?

Afin d’amender la constitution canadienne, il faut l’acceptation de 7 provinces qui représentent au moins 50% de la population soient en faveur d’amender la constitution et depuis toujours, la province de Québec a refusé de abolir l’institution et amenacé le gouvernement fédéral d’aller à la Cour Suprême si il décidait d’abolir le sénat sans l’approbation des provinces.

Cette décision du gouvernement du Québec, peu importe le parti au pouvoir, est tout de même étonnante, considérant que le gouvernement unioniste de Jean-Jacques Bertrand abolissait le Conseil législatif (l’équivalent québécois du Sénat) le 31 décembre 1968.

#canada, #constitution-canadienne, #cour-supreme, #npd, #quebec, #senat-canadien, #scandales, #thomas-mulcair

Stephen Harper le monarchiste

Avec la dernière visite royale du prince Harry et de son épouse Kate Middleton l’été dernier, on a pu voir un regain de dévotion envers la famille royale de la part de notre premier ministre Stephen Harper.

Pour s’en convaincre, on a qu’à penser à la décision du gouvernement conservateur de rajouter le mot royal à tout ce qui est miliaire : Royal Canadian Navy, Royal Canadian Air Force, etc.,qui semble avoir rendu nos militaires très heureux, alors que dans la population générale, à l’exception des indépendantistes québécois, la décision semble être perçue de façon presque indifférente.

Et maintenant, notre gouvernement conservateur, par l’entremise de Patrimoine Canada, a décidé d’agrémenter les murs de nos ambassades, de la photo de la reine, et de faire un appel d’offres pour l’achat de 2,250 drapeaux canadiens orné de la couronne britannique afin de célébrer le 60ième anniversaire de l’accession au trône de la reine Elisabeth II.

Quand on y pense comme il faut, c’est tout de même incroyable de voir de telles dépenses loufoques, alors que notre gouvernement veut se serrer la ceinture et va probablement aller de l’avant, en supprimant de 10% le nombre de fonctionnaires fédéraux et en coupant 110 millions $ la subvention à Radio-Canada.

Autre incohérence de notre gouvernement en ce qui concerne la monarchie britannique, aux cours des dernières années, la population canadienne s’est déjà prononcée sondage après sondage, à l’effet qu’elle voulait qu’on abandonne la monarchie britannique, alors pourquoi notre gouvernement persiste-t-il à vouloir faire  »renaitre » la monarchie au Canada?

Le gouvernement libéral de Jean Chrétien, en 1998, avait songé d’abandonner la monarchie britannique, mais ce dernier s’était vite ravisé en disant, qu’il y avait déjà assez de problèmes avec les indépendantistes québécois, qu’il ne voulait pas en plus créer des problèmes avec les partisans de la monarchie au Canada.

#ambassades-canadiennes, #canada, #drapeaux, #elizabeth-ii, #kate-middleton, #monarchie, #prince-harry, #stephen-harper

Le Canada veut moderniser sa flotte d’avions de chasse

Le gouvernement Harper a décidé de renouveler sa flotte d’avions de chasse F-18 qui est vieillissante, il prévoit donc acheter 65 nouveaux avions de chasse F-35, dont le coût est pour le moment est estimé à  4 milliards de dollars et ce montant pourrait augmenter encore.

On peut s’imaginer que certains s’insurgeront  du prix élevé de cette dépense militaire, et que ces argents pourraient être dépensés ailleurs, puisque jusqu’à maintenant l’ensemble de la flotte de F-18  été utilisée à une seule occasion, c’est-à-dire lors de la guerre du Golfe en 1991.

Alors doit-on absolument acheter autant d’avions de combat?

TU-20 Tupolev

Malheureusement, on doit répondre oui. Depuis quelques temps déjà, les russes s’emploient à envoyer des bombardiers russes près de nos frontières, afin d’évaluer nos capacités à défendre notre territoire et il faut bien assurer notre présence dans l’Arctique pour protéger nos ressources naturelles dans le nord canadien, car d’autres pays ont des visées vers les richesses du nord comme le Danemark, la Norvège, et même les États-Unis.

D’autres part, bien que le Canada s’est engagé à se retirer d’Afghanistan en 2011, cela ne veut pas dire pour autant, que l’OTAN ou encore les Nations Unies ne demanderont pas au Canada et à d’autres alliés d’aller dans d’autres parties du globe, particulièrement, si comme certains le croient, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître certains pays, ou certaines parties de pays, à cause des inondations, et que les citoyens devront se réfugier dans des pays voisins, ce qui pourrait être l’élément déclencheur de certaines guerres ethniques ou civiles, ou encore de conflit pour la libre circulation des ressources énergétiques et pour la distribution de nourriture et d’eau potable, etc.

Et Il ne faut pas oublier aussi que même si le Canada achète 65 nouveaux appareils, on peut déjà prévoir, qu’il en perdra quelques uns lors de divers accidents en vol ou au sol.

#canada, #defense-nationale, #f-18, #f-35, #guerre, #onu, #otan

Un militaire amputé retourne en Afghanistan

 Qu’est-ce qui peut bien encourager un soldat qui a perdu une jambe en Afghanistan à bien vouloir y retourner? Surtout que cette guerre ne fait pas l’unanimité au Canada, et que même aux États-Unis un nombre grandissant d’américains commencent à être contre cette guerre.

Même les généraux sont d’avis, qu’il est impossible de gagner une guerre contre les talibans, et qu’il faudrait éventuellement négocier avec eux.

#afghanistan, #canada, #talibans