La mannequin taille forte Ashley Graham vedette d’une vidéo musicale

Je trouve ça plutôt rafraîchissant, la modèle taille forte Ashley Graham que l’on peut voir dans plusieurs magazines depuis le début de l’année 2016, dont le fameux Sports Illustrated swim suit, est maintenant en vedette dans une vidéo musicale de DNCE « Toothbrush ».

La vidéo est intéressante, puisqu’on peut y voir une jeune femme aux courbes particulières être amoureuse d’un homme « ordinaire ». Dans la vraie vie Ashley Graham travaille beaucoup à faire accepter aux autres femmes dites « tailles fortes » à s’accepter comme elles sont.

Publicités

#ashley-graham, #mannequins-taille-plus

Sur le suicide de Marjorie Raymond et le travail des médias

Je sympathise beaucoup avec la famille de Marjorie Raymond qui s’est suicidée au début de la semaine, parce qu’elle ne pouvait plus supporter l’intimidation dont elle était victime depuis déjà trop longtemps à l’école.

Depuis l’annonce du drame, nos médias s’arrachent littéralement la mère de la victime pour qu’elle accorde des entrevues et il en va de même pour la Fondation de Jasmin Roy dont la mission est de combattre l’intimidation dans nos écoles.

D’une certaine façon, je peux très bien comprendre pourquoi les personnes concernées acceptent d’accorder des entrevues, pour la mère c’est peut être la façon qu’elle a trouvée pour tenter de surmonter l’épreuve, tandis que pour la Fondation Jasmin Roy ça peut lui permettre d’avoir une certaine visibilité en présentant son opinion sur la place publique et peut être même en proposant des solutions pour essayer d’enrayer un problème qui existe malheureusement depuis fort trop longtemps.

Je ne peux cependant m’empêcher de m’interroger, dans le cas présent, sur le travail des médias. Est-ce que les médias utilisent le drame dans le seul but de vendre de la copie où avoir des meilleurs cotes d’écoutes? Comme j’ai eu le sentiment que ça a été le cas lors de la disparition de Cédrika Provencher en aoùt 2007.

À peine quelques mois après la disparition de Cedrika, on en entendait pratiquement plus parler, sauf lors du jour anniversaire de sa disparition simplement à cause que sa famille s’occupait ”d’alerter” les médias en leur présentant des photos ”modifiées” montant à quoi elle pourrait ressembler présentement.

Malheureusement, dans le cas présent je serais prêt à parier, que dans quelques mois, on entendra plus parler du suicide de l’adolescente, tout comme on entendra pratiquement plus parler du phénomène de l’intimidation dans nos écoles du moins jusqu’au prochain drame.

#ecoles, #cedrika-provencher, #fondation-jasmin-roy, #intimidation, #marjorie-raymond, #medias, #suicide

La fin du conflit au Journal de Montréal, il y a aussi des mécontents

Le conflit de travail au Journal de Montréal a pris fin hier, à la suite d’un vote des employés à 64,1%  en faveur des nouvelles propositions du médiateur.  Plusieurs employés ont démontré leur insatisfaction à l’annonce du résultat du vote, parce que les journalistes ont connu les résultats avant les principaux concernés, et que de plus,  certains journalistes considèrent que le syndicat s’est tout simplement écrasé devant Québécor pour une question d’argent.

La CSN se défend de s’être écrasé devant Québécor, sa présidente Claudette Carbonneau dit que la CSN a investi  plus de 7 millions$ depuis le début du conflit. La CSN prétend aussi que c’est à cause que la loi antiscab n’est plus adéquate et qu’il faudrait la renforcer tout en refusant d’ouvrir le code du travail en entier ce qui pourrait donner plus de  »souplesse » pour l’employeur.

La CSN s’en prend également aux montréalais qui n’ont pas suivi l’appel tardif du syndicat à boycotter le Journal de Montréal. Pourtant on sait depuis longtemps que les appels au boycott ne donnent que très peu de résultat concret.

Donc, seulement 62 postes sur les 240 postes conserveront leur emploi. Ceux qui quitteront le Journal de Montréal feront quoi? Est-ce qu’ils retourneront travailler pour Rue Frontenac? Pierre Karl Péladeau ne semble plus avoir d’objection à ce que Rue Frontenac continue à vivre.

Il reste à voir si le journal des lockoutés aura toujours du financement pour le faire fonctionner. On peut facilement s’imaginer, que le journal a reçu des sommes d’argent du fonds de grève ou encore du fond de lutte de la CSN, mais le conflit étant terminé il n’aura vraisemblablement plus droit à ces argents.

Le Fondactions de la CSN qui est l’équivalent du Fonds de solidarité de la FTQ acceptera-t-il d’investir dans le journal pour préserver des emplois mais en donnant vraisemblablement  des salaires  et des conditions de travail moindres?  Le monde de l’information vit encore une crise en Amérique du Nord et plusieurs journaux on fermé. Il y a à peine quelques semaines, les journalistes du journal  »Le Soleil » s’était vu imposé leurs nouvelles conditions de travail sinon on fermait le journal.

Je suis tenté de souhaiter bonne chance aux employés qui vont rester au Journal de Montréal, après deux ans de conflit, les cicatrices seront encore vives, et  on peut facilement s’imaginer que les relations de travail seront loin d’être agréables dans la bâtisse, pour un certain temps.

#csn, #journal-de-montreal, #lockout, #rue-frontenac

Sur la perception que certains groupes et politiciens ont de nos militaires

On a tous été témoin au cours des derniers jours de la controverse au sujet de la vidéo de la Fédération des femmes du Québec, où l’on disait que nos soldats n’étaient que de la «chair à canon», ce qui a forcé l’organisme à retirer ses paroles du vidéo.

Ça me fait penser à une autre controverse tout aussi offensante qui est arrivée  lors de la guerre du Vietnam, qui a été sans nul doute, la guerre la plus controversée aux États-Unis. Où l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger avait mis son gros grain de sel.

Étant trop jeune à  l’époque, je n’ai jamais eu connaissance des propos de Kissinger, mais je serais curieux de savoir quelle a été la réaction des américains lorsque l’ancien secrétaire d’État américain est allé dire que:

« Les militaires sont seulement des animaux stupides et muets à utiliser comme des pions dans la politique étrangère.»

 

#federation-des-femmes-du-quebec, #guerre, #henry-kissinger

Quand Christine St-Pierre s’en prend aux médias québécois

Grâce à un participant du  congrès des jeunes libéraux tenus cette fin de semaine à Saint-Augustin de Desmaurres, on a pu apprendre, grâce à son compte Twitter,  que la ministre de la culture Christine St-Pierre avait tenu des propos étranges, en disant que le Journal de Montréal était souverainiste et qu’il ne le disait pas à ses lecteurs, elle s’est de plus attaquée à la partialité de certains journalistes, parce que les journaux s’en prenaient sans cesse contre les décisions du gouvernement.

Pourtant Mme St-Pierre semble oublier, que le PLQ a également un allié  parmi les médias, il s’agit de GESCA propriétaire entre autre des journaux: «La Presse» et «Le Soleil» et qui appartient à l’empire Desmarais, et qu’il arrive aussi à l’occasion de voir La Presse ou Le Soleil s’en prendre aux décisions prises par le gouvernement.

#journalistes, #medias

La création d’un Fox News du Nord

C’est incroyable  de voir les réactions des gens à la suite de l’annonce que Pierre-Karl Péladeau veut créer un Fox News du Nord suscite particulièrement chez une certaine gauche, les partis politique et même les indépendantistes.

Certains indépendantistes vont même prétendre que c’est une raison de plus pour que le Québec devienne indépendant, alors que pour la journaliste Chantale Hébert de L’Actualité, ça pourrait concrétiser un vieux rêve du Parti Conservateur qui consiste à fermer Radio-Canada.

Dans le fonds, on peut juste se réjouir qu’un tel réseau puisse naître, ne serait-ce pour avoir une plus grande diversité au niveau de l’information, puisque si l’on regarde le traitement journalistique entre le réseau TVA et la SRC, je constate qu’il n’y a pas une si grande différence du traitement de l’information, considérant que je considère  qu’une bonne partie de leurs artisans sont souverainistes.

En ayant un réseau Fox News du Nord, ça nous permettra de connaître une autre vision de l’actualité et nous permettra de mieux nous faire une idée sur les sujets d’actualité.

#fox-ness-du-nord, #information-continue, #pierre-karl-peladeau

Haïti et l’implication des médias

Ce qui se passe à Haïti est vraiment tragique. L’aide internationale afflue, et on peut presque être témoin d’heure en heure de ce qui s’y passe grâce aux réseaux d’informations en continue et à certains médias écrits qui nous présentent des images chocs montrant la dévastation, la misère des gens qui attendent pour avoir des soins médicaux, de l’eau, de la nourriture, et maintenant, selon des journalistes, on peut y voir des pillages réprimés par la police haïtienne.

Pour ce qui est de la télévision, elle innove, on pourrait croire que les attentats terroristes du 11 septembre ont donné des idées à certains réseaux de télévision qui ont repris l’idée des gens de New York qui mettaient des photos des disparus autour du WTC, dans l’espoir que quelqu’un les ait vus vivants, car LCN a décidé de permettre aux gens qui ont de la famille où des amis à Haïti qui n’ont pas eu de nouvelles d’eux depuis le séisme, de pouvoir y mettre des photos dans l’espoir qu’ils auront des bonnes nouvelles.

On peut dire que maintenant le monde n’a que des yeux pour Haïti, les médias permettent aux haïtiens du Québec, et à une certaine mesure aux haïtiens vivant sur l’ïle d’Haïti, de parler de leur angoisse, de leur crainte, de leur misère, etc.

Mais qu’en sera-t-il plus tard, lorsque le drame haïtien n’aura plus l’attention des médias, à cause d’un autre événement qui serait survenu ailleurs dans le monde, comme par exemple un attentat terroriste, où encore un autre séisme ailleurs ou autres choses?

Les haïtiens qui étaient jusque là en mode survie réaliseront pleinement, comme l’a dit François Buguingo de reporters sans frontières lors d’une  entrevue à la radio, qu’ils ont perdu des enfants, un père, une mère, et le réveil se voudra encore brutal.

La communauté internationale ne devra pas les délaisser, et prendre soins non seulement des gens qui vivront des problèmes de réhabilitation pour les  blessés physiquement, mais également pour ceux qui connaîtront des problèmes de stress post-traumatiques.

#haiti, #medias, #tremblement-de-terre