C’est quoi ça le recyclage?

La ville de Québec a, je dirais depuis environ une vingtaine d’années, un programme de récupération. Dans l’ensemble le programme fonctionne assez bien, à un point tel, que la ville a décidé de donner aux résidents de la ville de Québec, il y  a peut-être deux ou trois ans, des bacs roulant pour faire de la récupération.

Et il existe toujours des centre de récupération «privé» où l’on peut y laisser nos articles recyclables de base, c’est-à-dire le verre, le métal, les plastique et le papier. Malgré toutes ces années, on peut toujours se surprendre que les gens ne savent toujours pas exactement ce qui est recyclable ou non.

On peut y retrouver des vieux meubles, des écrans d’ordinateurs et même des portes. Mais le phénomène n’est pas unique au centre de recyclage privé. On peut le retrouver aussi avec les bacs roulants résidentiels. J’y ai déjà vu des casques de moto et même des ustensiles de plastiques utilisés, et des vieux cadres.

#dechets, #recuperation, #recyclage

Couche-Tard pris à partie: Il a décidé de vendre ses sacs

Un article paru dans l’édition d’hier de«Rue Frontenac» nous apprend, que les consommateurs sont en fusil contre Couche-Tard, à cause que ce dernier a décidé de suivre plusieurs autres épiceries et commerces en vendant leurs sacs 5 sous.

Comme tous les autres qui ont décidé faire  cette pratique, la compagnie nous dit, que les sommes recueillies à la vente de ces sacs seront remis à un supposé fonds pour développer les projets verts.

Mais j’ai tout de même certaines interrogations au sujet de ces  fameux fonds verts:

  1. Est-ce qu’on y met le montant entier de 5 sous dans ce fonds, où si on le déduit du prix du sac?
  2. Qui va gérer le fonds?
  3. Combien coûtera la gestion de ce fonds?
  4. Est-ce que les clients vont savoir dans quelles sortes d’activités leur 5 sous a été investies? Après tout c’est comme si on était dans un organismes communautaire, on doit savoir les sommes d’argents investies et de quelle façon ça a été dépensées. etc.

J’ai le sentiment que le tournant vert n’est que de la poudre aux yeux. Je vois de plus en plus de gens avec leurs propres sacs qui vont à l’épicerie et dans d’autres commerces, alors, les commerçants ne doivent sûrement pas vendre assez de sacs pour que ce soit vraiment rentable pour réaliser quelconque projet à court ou moyen terme.

Mais ça paraît bien tout de même, puisque ça donne une bonne image sociale.

#couche-tard, #sacs-de-plastique

La rue St-Jean à Québec est devenue une rue de quêteux

Depuis quelques temps, ça commence vraiment à être moins intéressant de se promener sur la rue St-Jean à Québec, particulièrement aux jours de semaine.

Non seulement on arrête pas de faire accoster  lorsqu’on va de l’autre côté de la porte St-Jean en direction du vieux-Québec, parce qu’on est souvent sollicité par des quêteux pour qu’on leur donne de l’argent.

Voilà que l’on se fait accoster près du quartier St-Jean (secteur des gros hôtels), par des solliciteurs qui aimeraient bien nous convaincre à faire des dons mensuels à diverses causes, l’automne dernier  et une partie de l’hiver dernier, c’était pour la cause du  SIDA, et maintenant c’est  un groupe qui fait la promotion de l’écologie, c’est-à-dire le groupe Équiterre.

C’est bien dommage pour eux, je ne pourrai jamais leur donner de l’argent, déjà que le gouvernement du Québec a déjà fourni 10,5 millions$  pour le projet de  la Maison du développement durable qui est évalué à 27 millions$.

Pourquoi devrais-je alors leur donner de l’argent, puisque j’ai déjà contribué via mes impôts?  Comme le dit le blogger Pierre Morin au sujet du projet d’Équiterre, il risque d’avoir:

une demande d’exemption des taxes municipales. Les organismes locataires et/ou gestionnaires se lanceront également dans une opération siphonnage en règle de tous les contacts pour financer le fonctionnement.

#equiterre, #charite, #maison-du-developpement-durable, #subventions-gouvernementales

Les associations écologistes sont des vraies pestes…

Qui n’a pas vu  aux journaux télévisés, la collision entre un baleinier japonais et un bateau appartenant au groupe écologiste Sea Sheperd, dont l’un de ses commanditaires est nul autre que l’ancien animateur du jeu télévisé «The price is right» Bob Barker qui a déjà remis 5 millions de dollars à cette organisation, ce qui a permis au groupe d’acheter un bateau qui porte désormais son nom?

Selon  Sea Sheperd, le bateau percuté avait avisé le baleinier japonais, qu’il était en panne d’essence, et le capitaine du baleinier aurait alors décidé d’augmenter la vitesse de son navire pour le percuter intentionnellement, en ne faisant qu’un blessé mineur qui a eu quelques côtes de fracturées, selon Bob Barker dans une entrevue qu’il accordait à l’animateur de télévision  Larry King sur les ondes de CNN.

En regardant les vidéos de l’événement, je serais plutôt d’avis, que le bateau des écologistes s’est plutôt jeté intentionnellement devant le baleinier peut-être pour le ralentir, et au poids qu’un baleinier a, il n’a pas pu l’éviter à temps à cause de sa grosseur.

Mais dans le fond, peu importe les motifs de la collision, il est évident que les groupes écologistes sont devenus des vrais pestes partout où ils vont, et tous les moyens sont bons pour faire passer leur message, et certains de leurs gestes pourraient même  faire patience à bien du monde, incluant également  des gouvernements, on peut penser à l’histoire du Rainbow Warrior qui appartenait à Green Peace et qui a été coulé par les services secrets français à Auckland en 1985, tuant un occupant.

Les groupes écologistes sont de plus en plus présents un peu partout, et comme le souligne le blogue Pour un monde à droite, il serait intéressant de connaître les états financiers de ces organismes et de voir qui y contribue financièrement.

#antarctique, #associations-ecologistes, #ecologie, #baleine, #baleinier, #japon

Harper pour un concensus sur les gaz à effets de serre

Stephen Harper qui se trouve présentement  en Asie, a dit que les pays émergents devront faire des efforts pour obtenir un concssus sur la réduction des gaz à effets de serre, si l’on veut une entente qui va fonctionner.

C’est tout de même étrange d’entendre ça de la bouche de quelqu’un qui a toujours refuser de signer le protocole de Kyoto, pour ne pas nuire particulièrement  à l’industrie pétrolière en Alberta.

#changement-climatique, #copenhague, #gaz-a-effet-de-serre

Steven Guilbault l’environnementaliste

Il y a quelque chose qui m’intriguera toujours, c’est lorsqu’il y a des conférences internationales sur l’environnement, on retrouve toujours sur nos écrans de télévision Steven Guilbault,  l’environnementaliste de service qui est employé par l’organisation Équiterre.

Mais ce que peut être beaucoup de gens ignorent, c’est que Steven Guilbault n’a aucune formation universitaire en science, puisque ce dernier a étudié en sciences politiques et en théologie, deux matières qui n’ont donc pas grand rapport avec les sciences et l’environnement.

Pourtant ça n’empêche certaines organisations ou encore  des écoles  à vouloir l’avoir comme conférencier, et pour ça, elles doivent être  prêtes à payer le gros prix, puisque selon Stéphane Gasse de CHOI-FM, Steven Guilbault charge 3 000$ pour la première heure, ensuite 500$ pour chaque heure supplémentaire, en plus de divers montants pour payer son transport et pour compenser les dommages causés à l’environnement en utilisant l’automobile.

Il me semble que c’est cher payer pour quelqu’un qui n’a aucune formation universitaire, et qui a probablement appris le tas le sujet très complexe de l’environnement.

#environnement, #steven-guilbault

Bell Canada fait dur

Lorsque j’ai quitté la maison cet après-midi, quelle ne fut pas ma surprise de voir, que la compagnie Bell avait laissé deux bottins pages jaunes, le premier format standard, et le deuxième qui se veut une version de poche.

Pour ma part, je considère que cette décision est complètement ridicule, considérant que plusieurs compagnies comme Bell, tentent d’encourager les gens à adopter la facturation électronique, pour soi-disant des raisons écologiques, et on nous arrive avec un format de poche en plus du format régulier.

Si Bell tenait vraiment à faire un annuaire, alors pourquoi n’a-t-elle pas plutôt décidé de sortir un annuaire page blanche qui est, depuis quelques années, publié une fois aux deux ans?

#bell, #bottin-telephonique