Les librairies style familiale ont-elles un avenir?

Je suis en train de me demander, si les petites librairies style familiale peuvent toujours vivre aujourd’hui. Cette réflexion m’est venue depuis le lendemain du jour de l’an, quand une librairie des Galeries Charlesbourg avait mis une affiche dans la vitrine disant, qu’elle était en inventaire et hier en allant au centre commercial, j’ai remarqué que les rayons étaient vides et qu’une carte d’affaire d’un syndic était collée dans la vitre.

De nos jours on peut retrouver des livres partout: dans les pharmacies, dans des épiceries à grande surface et même dans des tabagies et souvent les livres sont à rabais.

Publicités

#faillite, #librairies-familiales

Moyens de pression des garderies en milieu familial

Les employées de garderie en milieu familiale ont envoyé des lettres aux parents, pour leur dire que les garderies ouvriront deux heures plus tard, les 5 et 12 juillet prochain en raison de la lenteur des négociations avec le gouvernement québécois.

Les garderies demandent donc aux parents d’appeler au ministre de la famille Yolande James, afin de lui demander de régler la convention collective le plus rapidement possible.

L’animateur radio Dominic Morais a alors appelé au ministère et on lui a répondu qu’il fallait plutôt appelé à l’Office de la protection du consommateur, puisqu’il existe des contrats entre les parents et les garderies, et si les contrats ne sont pas respectés, il peut avoir recours contre ces garderies.

Pour rejoindre l’Office de protection du consommateur, il faut cliquer ici.

#garderie-en-milieu-familial, #moyens-de-pression, #office-de-protection-du-consommateur, #recours-collectif, #yolande-james

Les chauffeurs de taxi de Québec crient à la concurrence déloyale

Depuis plusieurs mois déjà, les chauffeurs de taxi de la ville de Québec, se plaignaient de la «concurrence déloyale» dont ils sont victimes, de la part du Réseau de transport de la capitale, qui offre gratuitement le service d’autobus Écolobus qui est un projet pilote, qui dessert principalement le vieux Québec et la colline parlementaire.

Mais à compter du 5 juillet prochain, les usagers devront payer le montant de 1$ et qui ne donne pas droit à un transfert. Cette décision ne fera sûrement pas l’unanimité des chauffeurs de taxi, puisque plusieurs pourraient considérer que c’est toujours de la concurrence déloyale.

Mais peut-on vraiment parler de concurrence déloyale, puisque peu importe le montant demandé par le RTC, le montant sera toujours plus abordable que celui de prendre un taxi.

Et les chauffeurs de taxi ne doivent pas oublier, qu’il y a peut être un an ou deux, le gouvernement avait autorisé les compagnies de taxi d’augmenter leur tarif de départ et leur tarif au km, pour compenser de la hausse du prix de l’essence.

Mais depuis ce temps, il y a eu une certaine stabilisation du prix de l’essence, mais les tarifs des compagnies de taxi n’ont pas diminué pour autant, alors c’est au consommateur de décider s’il veut payer 2,60$ pour l’autobus où encore payer 15 ou 16$ pour une course, et les chauffeurs n’ont pas un mot à dire.

#autobus, #concurrence, #taxi, #transport-en-commun-2

Tourisme à Québec, l’été s’annonce difficile

Le dernier budget ne passant pas du tout dans la population, le gouvernement du Québec a décidé de montrer l’exemple, en coupant dans ses dépenses, et ses coupures ne seront pas sans inconvénients, puisque le secteur de l’hôtellerie et des restaurants à Québec écoperont, c’est ce que prétend le directeur du Centre des congrès de Québec, qui annonçait ces derniers jours, que plusieurs congrès étaient annulés en partie ou en totalité.

Pour le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, cette nouvelle n’est pas réjouissante, parce que l’Office du tourisme de Québec annonçait il y a à peine quelques semaines, qu’il y aurait moins de monde à Québec cette année, en partie à cause, qu’il y aura moins de congrès dans la région.

#budget-quebec-2010-2011, #hotellerie, #tourisme-2, #vacances

Ah les changements de menus dans les restaurants

Depuis peut-être 4 ans, je vais toujours prendre mon petit déjeuner au même restaurant aux moins 2 fois semaine. Il y a maintenant quelques semaines, le restaurant a changé de menu il est vraiment intéressant, mais je suis tout de même déçu de constater, que les portions ont été réduites et que si certaines choses étaient autrefois incluses comme les pommes de terre rissolées, il faut maintenant payer un extra pour les avoir.

C’est étrange j’ai comme un sentiment de déjà vu, les portions plus petites, prix plus élevés, ça me rappelle étrangement les barres de chocolats, les petits gâteaux et les sacs de chips.

#menu, #petit-dejeuner, #portions

Site web de Dollarama une tempête dans un verre d’eau

Rue Frontenac nous apprend ce matin que les magasins Dollarama ont maintenant leur site web, mais qu’il est présentement seulement en anglais, et que ça contrevenait aux disposition de la loi 101.

Il n’en fallait pas plus, que les «défenseurs de la langue française» dénoncent la situation, et lancent une campagne de boycott sur Facebook, même si selon le responsable de la compagnie de relations publiques Nationale indique que le site en français devrait être en ligne le 26 avril.

C’est toujours facile de vouloir lancer une campagne de boycott, on dirait que ça en est presque rendue une mode, mais une campagne de boycott contre Dollarama  pourrait-t-elle fonctionner et être efficace?

Je n’en suis pas convaincu, combien y a-t-il eu de campagnes de boycott aux cours des dernières années, et ça n’a rien donné? On a qu’à penser aux appels à certains boycott dont celui de Pétro-Canada à cause qu’il a mis en lock-out ses employés, où encore le cas le plus récent, l’appel au boycott du Journal de Montréal.

En période où les temps sont difficiles pour tout le monde, les gens recherchent des aubaines, et ce n’est certainement pas un appel au boycott d’une chaîne de magasin qui va les empêcher à aller magasiner dans ces magasins.

Et même s’il devait y avoir une campagne de boycott qui était moindrement efficace, qui en seront les premières victimes? Ce seront les employés qui bien souvent ne gagnent que le salaire minimum.

La FTQ a bien compris la problématique, quand elle a refusé de lancer une campagne de boycott contre Wal-Mart, quand cette dernière a décidé de fermer son magasin de Jonquière en 2005, à cause qu’il était devenu le 1er magasin en Amérique du Nord à être syndiqué.

Il y a possibilité selon les dispositions prévues par la loi 101, de déposer des plaintes, alors que les gens intéressés déposent des plaintes, ce sera sûrement plus efficace qu’une campagne de boycott, même si les procédures peuvent être longues.

#boycott, #consommation, #dollarama, #loi-101

Attention aux coupons promotionnels salières et poivrières Sidekicks

Malgré le mauvais temps d’hier, j’ai pris mon courage à deux mains et je suis allé faire mon épicerie. Il y avait en promotion des plats d’accompagnements Side Kicks à 4 pour 5$. Étant friand de ces plats, j’en ai donc profité pour en prendre 4.

Sur l’étagère, il y avait un coupon promotionnel qui nous permettait d’avoir gratuitement un ensemble de salière poivrière, et tout ce qu’on avait à faire c’était de payer les frais postaux. Pour les commander, il suffisait d’aller  sur le site de sidekicks.ca pour en faire la demande.

Je viens tout juste d’aller sur le site, et quelle surprise de constater que sur  le site en question, on nous apprend que les ensembles de salières poivrières ne sont plus disponibles!

C’est tout de même étonnant, que l’épicerie en question ait laissé les coupons promotionnels  à la vue de tous, ce qui pourrait inciter les gens à acheter ces produits même lorsqu’ils ne sont pas en vente, il faut croire que les représentants de Sidekicks ont tout simplement oublié d’aviser l’épicerie de retirer ces coupons promotionnels.

#saliere-poivriere, #sidekicks