Le premier ministre Stephen Harper en faveur du retour des Nordiques

Lors de la visite qu’il a faite, hier, à Québec, le premier ministre Stephen Harper a dit que Québec était le meilleur endroit pour avoir une équipe de hockey de la Ligue Nationale, on sait que Stephen Harper a toujours été un fan de hockey et il a même écrit un livre sur le sujet, mais dans le cas du retour possible des Nordiques à Québec, on peut s’interroger s’il ne tente pas de, tout simplement, s’acheter des votes à Québec, pourtant son gouvernement a toujours refusé d’aider la construction du nouvel amphithéâtre et la ministre Josée Verner en avait payé le prix politique, en perdant ses élections.

Le premier ministre, pour la remercier de son appui, l’avait nommée au sénat.

Publicités

#elections-federales, #hockey, #josee-verner, #lnh, #quebec, #stephen-harper

La CSN s’invite à son tour dans la prochaine campagne fédérale

NumériserJ’ai trouvé aujourd’hui, ce document de la CSN que j’ai emprunté au travail, je devrais avoir le temps de commencer à le lire en fin de semaine, il est évident que la centrale syndicale, à l’instar de la FTQ, va tout faire pour tenter de défaire Stephen Harper.

J’ai lu sur une des pages, pendant que je retournais à la maison en bus, que la CSN s’était associé à d’autres  à travers le Canada pour défaire Harper. J’ai hâte de voir, si cette fois-ci, la CSN appuiera un parti, puisque autant que je puisse me souvenir, ce parti n’a jamais donné son appui è qui que ce soit ou inviter la population ou ses membres à voter pour un parti ou un autre.

#elections-federales, #csn, #democratie, #stephen-harper

Les militaires canadiens abandonnés à eux mêmes

Je viens de lire l’excellent article L’ex militaire mourant et trompé  que Christian Dumont a publié sur son blogue, il nous rappelle que quatre mois après la grève de la faim du soldat Pascal Lacoste, rien n’a été fait pour le soigner et que ce dernier pressait le gouvernement d’agir parce qu’il lui restait peut être qu’un an à vivre.

L’auteur nous dit que étant donné que le gouvernement était majoritaire et qu’il avait peu de députés élus au Québec, que le destin de Pascal Lacoste ne pesait pas lourd dans la balance, puisqu’en fait ça ne représentait qu’un vote.

Bien que je trouve la situation du soldat Lacoste inconcevable et qu’il mérite qu’on prenne le plus grand soin de lui, je suis plutôt en désaccord avec l’affirmation de M. Dumont qui laissait entendre que si on avait un autre gouvernement au pouvoir la situation pourrait être bien différente.

Je pense qu’il faut éviter de personnaliser le problème au seul cas du soldat Lacoste, même si on ne parle que de lui dans les médias. Il ne faut pas oublier que dernier se bat  aussi pour d’autres militaires. Ça fait plus de 20 ans que les soldats canadiens vont sur différents théâtres d’opérations comme le Kosovo et l’Afghanistan, et que malheureusement on peut déjà parier que plusieurs d’entre eux ont déjà respiré des vapeurs provenant des munitions à uranium appauvri qui brûlaient et qu’un jour ou l’autre, ils pourraient, eux aussi, avoir de sérieux problèmes de santé.

Et ce c’est sans compter les cas qui seront de plus en plus nombreux de syndromes de stress post-traumatique, le gouvernement peu importe l’allégeance politique devra un jour où l’autre faire face à un explosion des coûts des frais de santé de leurs militaires malades et estropiés, et dans la conjoncture économique actuelle le gouvernement aura-t-il la volonté politique de le faire?.

Les gens qui décident de joindre l’armée le font pour diverses raisons et ils sont prêts à faire le sacrifice ultime s’il le faut, mais en quelque part, ils doivent savoir aussi que le gouvernement  et la population seront derrière eux, si ces derniers devaient connaître un jour des problèmes de santé reliés au travail qu’ils ont fait pour le pays et qu’ils n’auront pas seulement droit aux mots de gratitude de la nation.

#arme-uranium-appauvri, #blogue-christian-dumont, #gouvernement-harper, #greve-de-la-faim, #guerre, #incapacite-physique, #soldat-pascal-lacoste, #steven-blainey, #stress-post-traumatique, #veterans

Stephen Harper le monarchiste

Avec la dernière visite royale du prince Harry et de son épouse Kate Middleton l’été dernier, on a pu voir un regain de dévotion envers la famille royale de la part de notre premier ministre Stephen Harper.

Pour s’en convaincre, on a qu’à penser à la décision du gouvernement conservateur de rajouter le mot royal à tout ce qui est miliaire : Royal Canadian Navy, Royal Canadian Air Force, etc.,qui semble avoir rendu nos militaires très heureux, alors que dans la population générale, à l’exception des indépendantistes québécois, la décision semble être perçue de façon presque indifférente.

Et maintenant, notre gouvernement conservateur, par l’entremise de Patrimoine Canada, a décidé d’agrémenter les murs de nos ambassades, de la photo de la reine, et de faire un appel d’offres pour l’achat de 2,250 drapeaux canadiens orné de la couronne britannique afin de célébrer le 60ième anniversaire de l’accession au trône de la reine Elisabeth II.

Quand on y pense comme il faut, c’est tout de même incroyable de voir de telles dépenses loufoques, alors que notre gouvernement veut se serrer la ceinture et va probablement aller de l’avant, en supprimant de 10% le nombre de fonctionnaires fédéraux et en coupant 110 millions $ la subvention à Radio-Canada.

Autre incohérence de notre gouvernement en ce qui concerne la monarchie britannique, aux cours des dernières années, la population canadienne s’est déjà prononcée sondage après sondage, à l’effet qu’elle voulait qu’on abandonne la monarchie britannique, alors pourquoi notre gouvernement persiste-t-il à vouloir faire  »renaitre » la monarchie au Canada?

Le gouvernement libéral de Jean Chrétien, en 1998, avait songé d’abandonner la monarchie britannique, mais ce dernier s’était vite ravisé en disant, qu’il y avait déjà assez de problèmes avec les indépendantistes québécois, qu’il ne voulait pas en plus créer des problèmes avec les partisans de la monarchie au Canada.

#ambassades-canadiennes, #canada, #drapeaux, #elizabeth-ii, #kate-middleton, #monarchie, #prince-harry, #stephen-harper

Sur le suicide de Marjorie Raymond et le travail des médias

Je sympathise beaucoup avec la famille de Marjorie Raymond qui s’est suicidée au début de la semaine, parce qu’elle ne pouvait plus supporter l’intimidation dont elle était victime depuis déjà trop longtemps à l’école.

Depuis l’annonce du drame, nos médias s’arrachent littéralement la mère de la victime pour qu’elle accorde des entrevues et il en va de même pour la Fondation de Jasmin Roy dont la mission est de combattre l’intimidation dans nos écoles.

D’une certaine façon, je peux très bien comprendre pourquoi les personnes concernées acceptent d’accorder des entrevues, pour la mère c’est peut être la façon qu’elle a trouvée pour tenter de surmonter l’épreuve, tandis que pour la Fondation Jasmin Roy ça peut lui permettre d’avoir une certaine visibilité en présentant son opinion sur la place publique et peut être même en proposant des solutions pour essayer d’enrayer un problème qui existe malheureusement depuis fort trop longtemps.

Je ne peux cependant m’empêcher de m’interroger, dans le cas présent, sur le travail des médias. Est-ce que les médias utilisent le drame dans le seul but de vendre de la copie où avoir des meilleurs cotes d’écoutes? Comme j’ai eu le sentiment que ça a été le cas lors de la disparition de Cédrika Provencher en aoùt 2007.

À peine quelques mois après la disparition de Cedrika, on en entendait pratiquement plus parler, sauf lors du jour anniversaire de sa disparition simplement à cause que sa famille s’occupait ”d’alerter” les médias en leur présentant des photos ”modifiées” montant à quoi elle pourrait ressembler présentement.

Malheureusement, dans le cas présent je serais prêt à parier, que dans quelques mois, on entendra plus parler du suicide de l’adolescente, tout comme on entendra pratiquement plus parler du phénomène de l’intimidation dans nos écoles du moins jusqu’au prochain drame.

#ecoles, #cedrika-provencher, #fondation-jasmin-roy, #intimidation, #marjorie-raymond, #medias, #suicide

Stephen Harper visitera la Montérégie demain

Alors que la crise en Montérégie semble s’amenuiser, on apprenait aujourd’hui, que le premier ministre Stephen Harper visitera demain les sinistrés.

On peut s’imaginer hors de tout doute, que pour les sinistrés, cette visite arrivera trop tard, et que de surcroît, ils feront savoir au PM, qu’ils sont insatisfaits de la gestion de la crise par le gouvernement fédéral, même si l’armée est allée porter main forte à la population en les aidant à mettre des sacs de sable.

Les habitants auraient bien aimé, que l’armée reste sur place pour les aider à faire des opérations de nettoyage, ce que le gouvernement refuse de faire, considérant avec raison, que les opérations de nettoyage incombent avant tout à l’entreprise privée même si on peut déjà croire que ces entreprises commencent déjà à saliver en pensant aux factures qui seront vraisemblablement gonflées, qu’elles enverront fièrement au gouvernement provincial pour le nettoyage.

On ne peut qu’espérer, que lorsque le gouvernement du Québec enverra une partie de sa facture à Ottawa, que le gouvernement fédéral s’empressera sans trop réchigner à payer, pour ne pas avoir à revivre ce qui s’est passé avec la crise du verglas que la province a connu en 1998 , où Québec avait envoyé une facture à Ottawa qui n’a toujours pas été réglée.

#armee-canadienne, #inondation, #monteregie, #nettoyage, #sinistres

Vers une fusion NPD-PLC?

En juin 2010, on entendait une rumeur voulant que des cadres du NPD et PLC s’étaient rencontrés pour une possible fusion entre les deux partis ce qui avait fait dire aux chefs des partis concernés qu’il n’était pas question de fusionner les deux partis. Mais maintenant avec la débandade appréhendée du PLC, qui n’a jamais vraiment pu remonter la pente depuis le scandale des commandites et qui a toujours de la difficulté à se financer, et que le NPD a le vent dans les voiles tout au moins au Québec, est-ce qu’on ne verra pas, éventuellement,  d’autres discussions possibles entre les deux partis pour se fusionner?

Si le parti progressiste conservateur a pu le faire avec le Reform party pour créer le Parti conservateur du Canada, pourquoi ne pourrait-il pas arriver la même chose au sein de la gauche canadienne?

#elections-federales-2011, #fusion-partis-politiques, #npd, #plc