Des demandes de certains clients discriminatoires?

Photo Ambassade hôtel

Ça fait plus de 25 ans que je travaille dans le milieu de l’hôtellerie, dont une vingtaine d’années comme serveur au service aux chambres, pendant tout ce temps je peux dire que j’ai été témoin de bien des choses, et j’ai reçu, à l’occasion, des demandes spéciales venant de la part de certains clients  »ordinaires » où encore de la part de clients qui font partie de la colonie artistique canadienne ou internationale et même de politiciens dont le regretté Jack Layton qui était un gentleman.

Mais je pense, que jusqu’à ce jour, la demande, la plus insolite que j’ai eue, a été celle faite par une cliente qui tenait absolument à se faire servir par une femme, mais le soir en question, comme c’est souvent le cas, j’étais le seul en service, j’ai alors avisé la cliente que j’étais seul en service, que je ne garantissais rien, mais que j’essaierais de trouver une femme pour faire la livraison.

J’avais donc été voir au restaurant si c’était bien occupé et j’ai demandé à une serveuse, si elle voulait faire la commande, elle a un peu hésité avant d’accepter de faire la commande, en prétextant que la cliente n’avait pas le droit d’exiger d’être servie par une femme parce que selon elle, c’était carrément de la discrimination basée sur le sexe ce qui était prohibé par la Charte québécoise des droits et libertés et la Charte canadienne des droits et libertés.

Sur le fond, elle avait certainement raison, cette demande allait à l’encontre des deux chartes des droits et libertés, mais à la défense de la cliente, que sait-on à son sujet? Absolument rien. Peut-être a-t-elle un conjoint jaloux et violent et est victime de violence conjugale? Où encore, comme ça peut arriver à certaines occasions , des gens venant à l’extérieur de la région de Québec viennent dans la vieille capitale (là je ne viens pas de faire plaisir au maire Labeaume qui n’aime pas cet expression) pour suivre divers traitements médicaux et que cette personne a peut être eu un traitement quelconque qui l’a rendue malade et qu’elle préférerait qu’un homme ne la voit pas comme ça? Où encore, ce qui serait pire, c’est que ce soit une féministe qui ne veut rien savoir des hommes.

On peut supposer bien des choses, mais l’important pour l’hôtel, c’était de prendre les moyens nécessaires pour accommoder la cliente.

#accomodement-raisonnable, #discrimination, #feminisme, #hotels, #repas-aux-chambres, #serveur, #serveuse, #service-aux-chambres, #traitement-medical, #violence-conjugale-2