Les associations de défense des droits des assistés sociaux opposées aux cartes de débit pour les prestataires d’aide sociale.

Aujourd’hui dans le Journal de Québec, on a présenté une série d’articles sur la possibilité de cesser d’émettre des chèques d’aide sociale, pour plutôt donner des cartes de débit aux prestataires d’aide sociale, ce qui pourrait permettre de sauver jusqu’à 30 millions$ par année, ce qui est considéré par des associations de défense des assistés sociaux, comme une économie de chandelle, alors que pour d’autres, ça permettrait de contrôler la façon dont les bénéficiaires dépensent leur argent.

Je ne sais pas jusqu’à quel point l’État pourrait contrôler les dépenses des bénéficiaires de l’aide sociale, mais ce serait peut être jusqu’à un certain point une bonne chose, l’aide sociale est une aide de dernier secours, et cette aide ne devrait pas être utilisée à des fins autres que pour payer les besoins essentiels comme la nourriture, payer le loyer, le téléphone et l’électricité. Comment quelqu’un pourrait utiliser ses prestations d’aide sociale pour aller jouer au casino où se faire tatouer.

Pourquoi les assistés sociaux ne devraient pas êtres limités à l’achat de certains produits et services?  Le gouvernement devrait faire comme certains organismes ou syndicats qui donnent de l’aide à certaines personnes en difficultés, on leur donne des coupons pour faire l’épicerie et avec ces coupons, les personnes sont limitées à l’achat de nourriture, et ils ne peuvent acheter des produits du tabac où de la boisson.

#aide-sociale, #carte-de-debit, #cheque-aide-sociale