Que faire des réfugiés tamouls?

Vendredi dernier, un navire transportant plus de 500 tamouls arrivaient au Canada. Les canadiens voudraient qu’on les accueille et qu’on leur donne des soins de santé. Dans tout ça, il n’y a rien de répréhensible, on ne peut pas être contre la vertu.

Cependant,  les autorités doivent avant d’accepter une fois pour toutes  les réfugiés,  s’assurer de leur identité et voir si certains d’entre-eux ne sont pas membres des Tigres tamouls qui est une organisation terroriste reconnue  partout dans le monde, et comme les procédures d’identifications risquent d’être longues en raison du grand nombre de réfugiés, qu’on les enferme alors dans un camps d’internement pour s’assurer qu’ils ne prendront pas le large, une fois entrés au pays.

En même temps, ça nous évitera de nous faire traiter de une vraie passoire pour les terroristes, et ça permettra en même temps de lancer un message aux passeurs et aux réfugiés tamouls, qu’ils devront montrer pattes blanches avant de mettre les pieds au pays.

Selon le journaliste Normand Lester, les services de renseignements lui auraient indiquer, que les les réseaux des Tigres à l’étranger étaient toujours intacts, et que ces derniers auraient choisi le Canada:

«comme base de comme base de repli, pour reconstituer ses cadres et ses réseaux de collectes de fonds avant de reprendre la lutte au Sri Lanka».

Les réfugiés tamouls choisiraient ce moyen pour venir au pays, parce que s’ils avaient utiliser les procédures normales, il y a bien des chances qu’on ne les aurait pas accueillis.

Le Canada devrait peut être songer à faire comme l’Australie refouler tout autre navire transportant des réfugiés tamouls qui sont en direction du Canada.

#immigration, #refugies, #tamouls, #terrorisme