Les recensements c’est de la frime

Alors que le débat fait toujours rage au sujet de permettre ou  aux gens de refuser de répondre  au questionnaire long, lors d’un recensement. Ce matin à CHOI-FM, les animateurs de l’émission «Le show du matin», ont interviewé une ancienne employée de Statistiques Canada qui s’occupait du recensement à l’époque où ils passaient aux maisons pour le recensement.

L’ancienne employée indiquait que lorsque les gens refusaient de répondre au recensement, les employés «jouaient»  sur les sentiments des gens, en disant que s’ils ne répondaient pas aux questions, qu’ils ne seraient pas payés, ce qui selon l’ancienne employés, c’était exact, sauf que l’employé ne serait non seulement pas payé pour le questionnaire qui n’a pas été répondu, mais bien pour l’ensemble des questionnaires.

Ce qui veut dire, que si un employé avait 500 ménages à recenser et qu’une personne refusait de répondre au questionnaire, l’employé ne serait pas payé du tout, elle se serait trouvé à faire du bénévolat.

Les employés, pour s’assurer d’être payés, répondaient alors eux-mêmes aux questionnaires, pour être payés, et selon l’ancienne employée, les superviseurs étaient au courant de la situation  et ne disaient rien.

Ce qui veut dire finalement, que si les employés répondaient eux-mêmes aux questionnaires, on peut alors mettre en doute les résultats obtenus lors des recensements.

#recensement