Couche-Tard pris à partie: Il a décidé de vendre ses sacs

Un article paru dans l’édition d’hier de«Rue Frontenac» nous apprend, que les consommateurs sont en fusil contre Couche-Tard, à cause que ce dernier a décidé de suivre plusieurs autres épiceries et commerces en vendant leurs sacs 5 sous.

Comme tous les autres qui ont décidé faire  cette pratique, la compagnie nous dit, que les sommes recueillies à la vente de ces sacs seront remis à un supposé fonds pour développer les projets verts.

Mais j’ai tout de même certaines interrogations au sujet de ces  fameux fonds verts:

  1. Est-ce qu’on y met le montant entier de 5 sous dans ce fonds, où si on le déduit du prix du sac?
  2. Qui va gérer le fonds?
  3. Combien coûtera la gestion de ce fonds?
  4. Est-ce que les clients vont savoir dans quelles sortes d’activités leur 5 sous a été investies? Après tout c’est comme si on était dans un organismes communautaire, on doit savoir les sommes d’argents investies et de quelle façon ça a été dépensées. etc.

J’ai le sentiment que le tournant vert n’est que de la poudre aux yeux. Je vois de plus en plus de gens avec leurs propres sacs qui vont à l’épicerie et dans d’autres commerces, alors, les commerçants ne doivent sûrement pas vendre assez de sacs pour que ce soit vraiment rentable pour réaliser quelconque projet à court ou moyen terme.

Mais ça paraît bien tout de même, puisque ça donne une bonne image sociale.

#couche-tard, #sacs-de-plastique