Les hôpitaux n’embauchent plus d’infirmières à temps plein

C’est plutôt assez rare que ça arrive, mais hier, j’ai regardé l’émission TVA en direct avec François Paradis, où l’on traitait des problèmes rencontrés dans le système de santé, notamment le temps supplémentaire obligatoire pour les infirmières et le recours aux agences privées.

À un moment donné, il y avait une personne qui a appelé, pour dire que sa fille était infirmière à temps partiel, et qu’elle ne travaillait que quelques jours par semaine, alors qu’on oblige les autres à faire du supplémentaire et qu’on ouvrait pas de poste à temps régulier.

C’est complètement ridicule, il y a des infirmières et des infirmiers qui sont prêts à travailler à temps plein, mais on refuse de leur donner des postes réguliers. Pourquoi?

À mon avis, cette situation est purement d’ordre économique. Bien que je ne connaisse pas les dispositions de la convention collective des infirmières et infirmiers, je soupçonne que lorsqu’une personne obtient un poste à statut régulier, l’hôpital doit leur fournir une couverture d’assurance collective ainsi qu’un régime de retraite qui est probablement à prestations déterminées, qui est un régime qui coûte de plus en plus cher aux employeurs parce que ce dernier doit combler la différence lorsque survient des déficits actuariels, c’est-à-dire lorsque le régime n’a plus l’argent nécessaire pour payer les retraités et les futurs retraités qui reçoivent des rentes fixes pratiquement jusqu’à la fin de leurs jours.

Alors les hôpitaux préfèrent ne pas embaucher de personnel à temps régulier, puisqu’ils considèrent que ça ooûte moins cher à faire faire du travail supplémentaire, et d’avoir recours de plus en plus à du personnel provenant des agences privées, même si ça coûte plus cher de l’heure que dans le réseau public, mais par contre, le gouvernement sauve de l’argent en ayant pas à leur donner l’assurance collective et le régime de retraite.

Et on ne peut certainement pas en vouloir aux infirmières de quitter le réseau public, le réseau privé leur permet de faciliter la conciliation travail famille, où encore la conciliation travail étude pour les personnes qui sont intéressées à vouloir se perfectionner, ce qui serait peut-être difficile avec le temps supplémentaire obligatoire.

#agneces-privees, #infirmieres, #temps-supplementaire