On veut mettre une taxe sur la malbouffe pour régler le problème des finances publiques

Le site pour «Un monde de droite» que la Coalition québécoise sur la problématique du poids veut que le gouvernement mette une taxe spéciale sur les boissons gazeuses et les boissons énergisantes afin d’éliminer la malbouffe et augmenter les revenus du gouvernement.

Oui c’est vrai qu’il y a de plus en plus de problème d’obésité au Québec, et particulièrement auprès des jeunes, mais est-ce qu’on va punir les familles à faibles revenus parce qu’elles n’ont pas toujours les moyens financiers d’acheter des aliments santés, qui avouons-le coûtent de plus en plus chers. Et même avec une taxe spéciale, les plus démunis continueront probablement à opter  pour la malbouffe, parce qu’il y a d’excellentes chances que ces aliments demeureront toujours moins chers que les aliments frais.

D’autre part, il ne faut pas oublier que l’obésité n’est pas seulement lié à la mauvaise alimentation, elle est également reliée à la sédentarité des gens qui peuvent passer plus de temps devant leur ordinateur, où encore à jouer des jeux vidéos au lieu d’aller jouer dehors où encore faire de l’exercice, est-ce qu’il va falloir que la Coalition demande  aussi de  mettre une taxe sur les jeux vidéos et les ordinateurs pour mieux s’attaquer à l’obésité?

Si la Coalition québécoise sur la problématique du poids était vraiment sérieuse, elle travaillerait plutôt  à retirer les différentes taxes qu’on impose aux gens qui s’inscrivent à des centres de conditionnement physique ou encore à faire en sorte que l’on augmente le temps d’éducation physique donné aux étudiants, ce qui diminuerait à la fois les problèmes d’obésité et permettra de réduire le nombre de visites chez le médecin et diminuer ainsi les dépenses dans le domaine de la santé.

#malbouffe, #taxe