Nouvel attentat terroriste Noël en sol américain

Les événements du 11 septembre ont démontré l’inaptitude des services de renseignements américains à prévoir ce qui allait se passer, tout comme ils ont  été incapables de prévoir la chute du Mur de Berlin en 1989.

Le gouvernement américain décidait donc en 2002, de créer le département du  Homeland Security qui doit chapeauter les 22 agences gouvernementales et de renseignements dont la CIA et le FBI.

L’agence a comme mandats d’assurer la sécurité nationale contre tout nouvel attentat terroriste, mais également  «de «minimiser les dommages et aider au rétablissement de l’ordre après une éventuelle attaque terroriste». Il doit aussi contribuer à la «guerre contre la drogue» en coupant les liens qui unissent le trafic de drogue au terrorisme et en contribuant aux efforts de lutte contre les trafiquants.

Les débuts de ce service semblent avoit été  plutôt difficiles, il y a eu beaucoup de problèmes reliés aux listes de personnes qui pouvaient avoir des liens avec des personnes appartenant à organisations terroristes, ou encore faisaient partie  d’organisations terroriste.

D’ailleurs le regretté Ted Kennedy sénateur démocrate du Massachussets a été victime de cette fameuse liste, puisqu’on lui a interdit de prendre place à bord d’un avion, parce qu’il avait exactement le même nom de quelqu’un qui était soupçonné d’avoir des liens avec des groupes terroristes.

Et il y a également le cas d’un avion d’Air France qui devait se rendre aux États-Unis, mais qui est resté cloué au sol pendant plusieurs jours, à cause qu’un enfant de 5 ans portait le même nom qu’un présumé terroriste.

Depuis ces événements, on aurait pu croire que tout fonctionnait mieux,  mais finalement, tout le monde  réalise que ce n’est pas le cas.  On a qu’à penser à l’échec d’un attentat terroriste à Noël perpétré par un jeune nigérien  sur un vol Amsterdam Détroit  de  Northwest Airline, dont l’engin explosif n’a pas fonctionné adéquatement.

Pourquoi le jeune a-t-il réussi à prendre place dans l’avion? Son nom paraissait sur la liste des noms de gens qui sont soupçonnés d’avoir des liens avec des groupes terroristes depuis déja 2 ans, et le père de ce dernier avait même rencontré à l’embassade américaine du Nigéria, un agent de la CIA le 19 novembre dernier, car il craignait que son fils commette l’irréparable.

Cet incident risque de  devenir un irritant pour l’administration Obama,  la secrétaire d’Etat du Département de Sécurité nationale Janet Napolitano a déclaré que tout avait bien fonctionné, et la droite américaine a commencé  s’en donner à coeur joie. Le président Obama s’est donc empressé de désavouer sa secrétaire d’État à la Sécurité nationale.

Le président Obama veut  savoir ce qui a cloché et veut  tout faire pour remédier  à la situation, afin d’éviter  qu’un autre événement de ce genre ne se reproduise pas.

Les services de renseignements américains qui regroupent  16 agences disposent déjà d’énormes ressources, et ils sont dotés d’un budget annuel de 75 milliards $, on peut donc  finalement s’imaginer qu’avec ce qui vient de se passer, les parlementaires américains trouveront encore le moyen  d’accorder de nouvelles augmentations de budget pour le renseignement, comme c’est arrivé après le 11 septembre, alors que les budgets n’avaient cessé de diminuer depuis la chute du Mur de Berlin.

#al-qaida, #detroit, #nigeria, #northwest-airlines, #services-de-renseignements, #yemen