Le Canada arrête et interroge une journaliste américaine qui doit prononcer un discours à Vancouver

On aura tout vu, la journaliste  américaine Amy Goodman et son équipe ont été arrêtés et interrogés pendant 90 minutes à la frontière canadienne, parce qu’on voulait savoir de quels sujets qu’elle traiterait dans un discours qu’elle allait prononcer à Vancouver, et la police voulait surtout savoir si elle allait parler des J.O. de Vancouver.

C’est pas un peu fort comme réaction de la part de nos autorités, comme le prétend Amy Goodman c’est vraiment une atteinte à la liberté de la presse.

Mais encore pire, c’est que cette situation arrive au Canada, alors que le gouvernement Harper, selon le journaliste Normand Lester,  se préparerait à dépenser de 30 à 70 millions$ par année pour promouvoir la démocratie dans le monde.

#amy-goodman, #democracy-now, #jeux-olympiques, #liberte-de-la-presse