Pourquoi s’en prendre aux personnes non assurées lors d’incendie?

C’est incroyable de voir comment certains médias, notamment certaines radios de Québec, peuvent s’en prendre aux victimes d’incendie, à cause qu’elles ne sont pas assurées.

C’est vrai que dans certain cas, les assurances ne coûtent pas chères, mais combien de gens ont essayé de s’assurer et que les compagnies d’assurances ont refusé de les assurer, parce que le secteur était considéré comme «congestionné» par les compagnies d’assurances, parce qu’elles voulaient baisser les risques de demandes de recouvrements dans certains quartiers.

Et si les compagnies d’assurances acceptaient de les assurer, c’était à fort prix, et dans ce cas, ce n’est peut être pas tout le monde qui a les moyens de se payer une assurance, surtout quand on sait que 43% de la population gagne moins de 20,000$ par année, ce qui n’est vraiment pas beaucoup, si de surcroît, c’est une famille monoparentale.

Le choix n’est pas difficile pour les personnes prises dans cette situation. Elles utilisent leurs faibles revenus pour les besoins essentiels de base: logement, électricité, téléphone et épicerie, et si il reste un peu d’argent peut-être en mettre sur les assurances ou encore mieux sur des vêtements, et c’est pas nécessairement dans cet ordre.

#assurance-habitation, #pauvrete