Gilles Duceppe veut que ses députés finissent leur mandat

Gilles Duceppe reconnaît que le Bloc Québécois ne veut plus de défection en cours de mandat, parce que ça peut lui coûter cher politiquement, comme le Bloc l’a appris lors des dernières élections complémentaires dans la circonscription de Rivière-du-Loup.

Mais comment pense-t-il, qu’il pourra retenir ses ouailles, quand ces derniers sont souvent sollicités par le PQ, lorsque vient des élections complémentaires au Québec, où encore lors de la tenue d’élections générales au Québec? Il ne doit pas oublier, que lui-même a déjà failli quitter le parti, lorsque André Boisclair a quitté le PQ, et qu’il croyait qu’il pourrait devenir le prochain chef du PQ, et qu’il avait finalement mis fin à son projet,en raison de la grogne que ça avait apporté au Bloc,  pour finalement permettre le couronnement de Pauline Marois.

C’est sûr qu’il peut toujours obligé ses députés à s’engager à terminer leur mandat, mais si ils le font, comment pourront-ils remplir leurs obligations envers leur électorat, si le coeur n’y est plus?

Mais je me demande toujours quel est l’intérêt pour quelqu’un de vouloir se présenter pour le Bloc, alors qu’on sait très bien, que le Bloc n’aura jamais le pouvoir, et que déjà dans le passé, plusieurs bloquistes ont déjà affirmé que le vrai pouvoir était au Québec et non à Ottawa.

Souvent quand ces derniers décidaient de ne plus être député du Bloc, et qui se sont tournés vers le PQ, ils n’ont même pas réussi à se faire élire, c’est peut-être à cause que la population déteste les girouettes.

#bloc-quebecois, #gilles-duceppe, #pq