Des logements insalubres à Montréal

Il ya eu quelques jour, un reportage à la télé, nous montrait l’état lamentable de certains logements de Montréal, où l’on pouvait carrément voir des champignons dans le logement, des coquerelles où encore des locataires aux prises avec des souris alors que le propriétaires avait fixé le prix des loyers jusqu’à 750$/mois. pourtant le propriétaire faisait la promotion de ses logements, en mettant une belle affiche disant que ses logements étaient rénovés!

De telles situations sons anormales, comment une ville ne peut pas condamné des logements pour insalubrité ou encore obliger les propriétaires à rendre leur logement salubre? Au Québec selon le Regroupement des Comités Logement et Associations de Locataires du Québec (RCLALQ), on dénombre « 1 100 municipalités  sont toujours sans protection quant aux conditions minimales de santé et de sécurité dans leur logement. »

Ce qui signifie que plusieurs villes sont sans code du logement, qui assure entre autre la salubrité et la sécurité ds lieux. C’est pour cette raison que les associations de locataires se battent depuis des années pour que le Québec se dote d’un code du logement provincial.

Mais jusqu’à présent, les gouvernements successifs ont fait la sourde oreille, c’est à croire, qu’ils préfèrent écouter les associations de propriétaires.

En attendant un tel code, les locataires doivent alors se tourner vers la Régie du logement, mais encore là, les délais sont tellement longs avant d’avoir une date d’audition, et avant d’avoir un jugement de la Régie, que les locataires ont le temps d’éprouver de graves problèmes de santé.

#code-du-logement, #salubrite