Les grèves de la faim comme arme de chantage

Depuis toujours, les grèves de la faim sont utlisées, afin de dénoncer les conditions de détention dans les prisons où encore par celles et ceux qui n’acceptent pas leur sentence comme le conjoint de Myriam Bédard,  Nima Mazhari, où encore elles sont utilisées à des fins politiques, comme certains membres de l’IRA dont Bobby Sands l’ont faite, afin qu’ils soient reconnus comme prisonniers politiques alors que la Grande-Bretagne était sous le règne de Margaret Thatcher, surnommée la dame de fer.

Les gouvernements doivent-ils plier devant ces grèvistes qui cherchent avant tout d’avoir une couverture médiatique et faire avancer leur cause au risque de mettre leur vie en danger?

La réponse est non. Si les gouvernements devaient céder, d’autres personnes utiliseront la même tactique pour obtenir des choses, et les médias devraient même avoir le courage  s’autocensurer pour ne pas mettre à l’avant scène les causes des criminels et des terroristes, au lieu de chercher à faire de faire la une de leurs journaux dans l’espoir de vendre plus de copies.

#greve-de-la-faim