La flamme olympique à Québec, éteignons la.

Qui ne se souvient pas de toutes les tentatives  d’éteindre la flamme olympique lors de son périple à travers le monde, et ce à quelques mois de l’ouverture des jeux olympiques de Pékin?

La même chose pourrait-elle arriver à Québec pour les jeux olympiques de Vancouver? Des activités officielles se tiendront à Québec les 2 et 3 décembre prochain et il y a  une activité appelée «ÉTEIGNONS LA FLAMME OLYMPIQUE À QUÉBEC!» qui est organisée par le Réseau de Résistance anti-olympiques une organisation basée à Vancouver.

L’organisation dénonce que le caractère des jeux olympiques sont en fait: (…)«une affaire d’expulsions, de soif de profits»(…)etc.

On  va même à accuser les commanditaires, c’est-à-dire: la Banque Royale du Canada de contribuer à la pollution en étant le bailleur de fonds dans les projets de sables bitumineux de l’Alberta, alors que Coke Cola est accusée d’être responsable de la malbouffe, de détournement des eaux en Inde et d‘embaucher des paramilitaires en Colombie pour briser tout mouvement d‘ouvriers, et il ne faut surtout pas oublier bien entendu, de mentionner le vol des territoires amérindiens à Vancouver.

L’organisation  dit qu’il veut, en créant cette activité, passer un message  au monde entier «(…)que nous ne voulons « Pas d’olympiques sur des terres autochtones volées! »».

Bien que je reconnaisse le bien fondé de certaines manifestations pacifiques, je commence à avoir de plus en plus de difficulté  à appuyer certaines causes défendues par certains organismes ou les partis politiques, puisqu’ils utilisent des termes comme «nous» et «on», parce que ça fait tellement inclusif, et il arrive que je ne me retrouve même pas dans les valeurs défendues par les organisateurs d’événements ou encore des partis politiques comme le Bloc Québécois, comment peuvent-ils prétendre parler en mon nom.

En ce qui concerne l’activité du 2 décembre, j’ai hâte de voir si on va attirer bien des manifestants, où si les gens préféreront plutôt prendre part aux activités, parce qu’il ne faut pas oublier que Québec a déjà été candidate il y quelques années pour le jeux olympiques d’hiver, et beaucoup de québécois les veulent toujours, et la ville et le gouvernement du Québec  ont mis une organisation sur pied pour plancher sur un nouveau projet de jeux olympiques d’hiver.

#flamme-olympique, #jeux-olympiques, #vancouver