McCain ose sermonner le Canada

Quelle audace de l’ancien candidat présidentiel John McCain de sermonner le Canada à cause qu’il a pris la décision de se retirer militairement d’Afghanistan en 2011.

McCain est convaincu qu’il faut continuer d’envoyer des troupes  à l’abattoir pour empêcher que les Talibans reprennent le contrôle du pays, et pour permettre une victoire des troupes de l’OTAN.

Pourtant McCain semble oublier, que de nombreux généraux et même des politiciens ont déjà reconnu, que la guerre en Afghanistan ne pouvait être gagnée et que de plus,  qu’il faudrait envisager la possibilité de négocier avec les Talibans pour avoir la paix.

Quel est alors  l’intérêt de continuer à envoyer les soldats canadiens en Afghanistan pour qu’ils se fassent tuer, devenir invalides ou encore vivrent le restant de leur vie avec des syndrômes post-traumatiques?

Il ne faut pas oublier que même certains pays membres de l’OTAN n’ont jamais voulu prendre une part active en Afghanistan,  en augmentant leur présence militaire, se consentant plutôt  d’aller dans des secteurs comportant un minimum de risque, pour ne pas nuire à leur électorat.  Si l’OTAN tient vrament à avoir un effort accru en Afghanistan, que certains de ses pays membres s’impliquent d’avantage dans ce bourbier inextricable.

De plus,  il règne en Afghanistan un état de corruption institutionnalisé, et il est plus que probable, que le président Hamid Karzhai n’y pourra rien, même si il a révélé au lendemain de son élection, qu’il combattrait la corruption. Comment peut-il combattre sa corruption, alors que  son propre frère est corrompu, comme l’a déjà affirmé  l’ancien ministre des affaires étrangères du Canada Maxime Bernier qui s’était brûlé les doigts en se faisant répondre de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures d’un autre pays.

Au  moment d’écrire ces lignes, l’OTAN demande l’envoi d’un nombre substantiel  de troupes, mais le président Obama n’a toujours pas pris de décision sur le nombre qu’il va déployer, d’ailleurs même son ambassadeur en Afghanistan, un ancien militaire, est opposé à l’envoi de troupes supplémentaires en raison de l’instabilité politique en Afghanistan, et sans savoir si Karzhail va vraiment bouger dans certains dossiers que Washington considère important, comme le problème de corruption.

Il ne faut pas oublier que le Canada n’est pas le seul pays à vouloir quitter l’Afghanistan,  des gouvernements comme l’Allemagne commencent à subir de plus en plus de pressions pour se retirer de l’Afghanistan, alors que l’Australie cherche le moyen de se retirer le plus rapidement possible de ce pays.

#afghanistan, #amid-karzhai, #guerre, #john-mccain