Sur le financement des partis politiques

On parle beaucoup depuis quelques temps de financement politique, particulièrement de corruption et de collusion dans le monde de la construction.

Mais il y a le financement des partis politiques au niveau provincial, malgré les modifications portés par René Lévesque dans le financement des partis politiques, il y en a qui font preuve d’imagination pour pouvoir donner plus d’argent aux partis politiques, c’est notamment le cas de certains syndicats, qui lors d’élections demandent à des membres de servir de prête-nom.

Ça me rappelle l’élection provinciale de 2003 ou 2007, je ne me souviens plus très bien, après tout on a tellement eu d’élections aux cours des 3 ou 4 dernières années, le président de mon ancien syndicat m’avait appelé pour servir de prête-nom pour faire un don de 100$ au Parti Québécois. Pour ce faire, la section locale m’aurait envoyé un chèque de 100$, et en échange je faisais un chèque au Parti Québécois et je gardais le reçu d’impôt.

C’était un peu risqué, puisque rien ne prouvait à la section locale, que l’on ferait vraiment le don au PQ où à un autre parti politique, où que l’on negarderait plutôt l’argent pour nous.

Toujours est-il, que je n’ai jamais eu d’autres nouvelles de ce projet, peut-être quand est venu le temps de faire adopter ce projet en assemblée générale, on a voté contre ce projet.