Pour ou contre l’utilisation du taser?

Tout le monde a condamné le fait que les policiers aient utilisé le taser sur un jeune trisomique, et aujourd’hui la Ligue des droits et libertés a émis un communiqué demandant la fin d’un moratoire sur l’utilisation du taser, et qu’on les retire.

, pour les personnes qui en sont la cible, et suggère que désormais, qu‘on ne vise plus la région du coeur.La compagnie Taser reconnaît maintenant que son utilisation peut comporter quelques petits risques d’arrêt cardiaque

Mais au delà des risques que l’utilisation du taser peut avoir, on peut se demander, si les forces policières n’ont pas la gâchette plus facile depuis qu’ils ont cet outil de travail, qui s’est ajouté aux cours des dernières années au poivre de Cayenne, la matraque et des armes à feu.

On est en droit de s’interroger aussi, à savoir quelle sorte de formation que les policiers reçoivent avant de pouvoir utiliser cette arme, certains corps de police obligent leurs policiers aient une certification avant leur mettre cette arme entre les mains, et l’une des obligations des policiers en question, c’est de devenir pour quelques secondes un cobaye et recevoir une charge de 250,000 volts, pour qu’ils connaissent la sensation que va connaître leur «cible».

En connaissant les effets du taser, est-ce que certains policiers ne seraient pas enclin à l’utiliser sous de faux prétextes, contre des criminels d’habitude, afin de leur donner une leçon?

Je crois néanmoins que le taser est un outil indispensable, il vaut peut-être mieux que quelque un se fasse taser, plutôt que de se faire tirer dessus par des armes à feu.

D’autre part, si le gouvernement interdisait l’utilisation du taser, combien cela coûterait-il à la société ne serait-ce en bris de contrat?