8ième anniversaire de l’invasion en Afghanistan

Aujourd’hui marque le huitième anniversaire du début de la guerre en Afghanistan. Est-ce que cette guerre a vraiment changé quelque chose  de durable pour le peuple afghan? Certains prétendent que l’économie est plus vivante, les enfants vont à l’école, etc., mais je me souviens avoir lu il y a quelques années, que des soldats russes ne comprenaient pas ce qui se passait, eux aussi construisaient des écoles, mais les talibans s’acharnaient à attaquer les écoles et les militaires, pour que les écoles ne voient pas le jour ou encore qu’elles ferment.

Après un certain temps, les russes en avaient assez, et ont décidé de quitter le pays, ils s’étaient vraiment cassés la gueule comme d’autres pays qui avaient déjà fait la guerre en Afghanistan.

Cette guerre commence même à ne plus faire l’unanimité aux États-Unis, et certains généraux et politiciens ont même commencé à admettre que cette guerre ne pouvait être gagnée,et que pour la gagner, il faudrait 40 000 hommes de plus sur le sol afghan.

Il y en a même qui propose qu’il faudrait même commencer à envisager la possibilité de négocier avec les talibans, mais encore faudrait-il trouver un interlocuteur crédible pour les deux partis, et le président Amid Kharzai s’est déjà prononcé contre toute forme de négociation avec les talibans.

Pendant ce temps, les dernières élections présidentielles afghanes ont connu plusieurs irrégularités, la corruption y règne toujours, les seigneurs de la guerre imposent leur volonté, le trafic de drogue est plus florissante que jamais, et on vote des lois qui permettent aux conjoints de violer leur épouse et leur interdire de sortir seule.

Et on ose faire croire à nos soldats, qu’ils sont là pour promouvoir la démocratie, alors que plusieurs régions de ce pays vivent toujours selon les us et coutumes qui datent de plusieurs centaines d’années, et on voudrait leur imposer notre style de vie et de démocratie!

Pas étonnant que cette guerre va être de plus en plus longue, les talibans et probablement aussi les villageois, ne voudront jamais se faire dicter la façon de diriger le pays.

En réalité, si on a des «forces d’occupations» en Afghanistan, c’est avant tout pour permettre la construction d’un pipeline qui va assurer la sécurité du transport pétrolier.