Est-ce que ça ne commencerait pas à sentir le corporatisme syndical?

Alors que nous sortons d’une période ouverte de maraudage à l‘hôtel où je travaille, et que tout semblait être terminé, avec le dépôt de la requête d’accréditation de la CSN à la Commission des relations de travail, tout laisse maintenant croire que rien n’est terminé.

Le syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA) qui est toujours l’accréditation syndicale, jusqu’à ce que la Commission des relations de travail rende sa décision, riposte en annonçant dans une lettre de son directeur québécois Jean-Pierre Fortin, que la demande de requête d’accréditation de la  CSN aurait été déposée en retard d’une journée à la Commission.

Ce qui laisse donc présager, que les TCA contesteront la requête d’accréditation de la CSN. Cette décision sera sûrement difficile à digérer, pour la CSN,  qui selon certains, aurait réussi à faire signer environ 75 à 80% des employés, alors qu’en fin de période de maraudage, de l’aveu même des TCA, le syndicat n’aurait pas réussi à faire signer autant de cartes de démission de la CSN, ainsi que des cartes d’adhésion au syndicat des TCA.

Alors, quel est l’intérêt des TCA d’aller de l’avant avec la décision de contester, pour une question d‘erreur technique? Est-ce que ce serait pour une question d’argent, au lieu de penser à l’intérêt des membres qui veulent changer de syndicat?

Toujours dans sa  lettre le directeur québécois des TCA, mentionne que pendant son séjour à Québec, lors du congrès statutaire des TCA, il disait avoir parlé à plusieurs employés de la situation qui prévaut à l’hôtel, et il disait avoir compris le message des employés, mais l’a-t-il vraiment compris ce message?  Si les employés ont vraiment signé aussi  massivement qu’on le prétend,  pour une nouvelle  accréditation syndicale est-ce que ce n’est pas assez clair, que les employés ne veulent plus rien savoir des TCA.

Malgré tout les TCA vont vraisemblablement contester la demande d’accréditation de la CSN devant la Commission des relations de travail, pour une question d‘erreur technique, mais que va faire le commissaire lorsqu’on lui dira que la requête a été déposée 24 heures trop tard, surtout si effectivement la CSN devait avoir une majorité écrasante des cartes signées contrairement aux TCA?

Est-ce qu’il rendra une décision en faveur de la CSN, en refusant ainsi d’aller contre la volonté exprimée par une majorité des travailleurs, où si il refuserait de prendre position dans le dossier, et demanderait plutôt que l’on procède à un vote?

Si le commissaire optait pour le vote, on peut alors se demander quel sera le taux de participation au vote, considérant que de moins en moins de gens vont voter aux élections municipales, provinciale et fédérales.

Les TCA veulent peut-être un vote, parce qu’ils croient justement qu’ils auraient peut-être une plus grande chance de demeurer l’accréditation syndicale en raison des faibles taux de participation lors de scrutins.

Publicités

Le peuple américain rend hommage au sénateur Ted Kennedy

Je viens de voir à la télévision américaine, que l’on transportait le cercueil du sénateur Ted kennedy à la bibliothèque de John F. Kennedy, sur le passage de son corbillard, on peut voir des foules sur le long de la route, qui tiennent le drapeau américain et qui rendent un hommage au sénateur qui a perdu son combat contre le cancer.

 Bien qu’à l’époque, j’étais encore un peu jeune, je me souviens que des foules s’étaient placées non loin des rails des chemins de fer, pour payer leur hommage à un autre Kennedy qui avait été assassiné, c’est-à-dire le candidat démocrate à la présidence Robert Kennedy. Il faut croire que ces Kennedy étaient vraiment aimés par une très bonne partie du peuple américain.

#funerailles, #hommage, #senateur-ted-kennedy

Grippe porcine, on pourrait vous forcer à vous faire vacciner….

Dans un texte que j’avais publié ici, j’écrivais qu’en cas de pandémie, le gouvernement fédéral pourrait nous obliger à se faire vacciner pour des raisons de sécurité nationale, même si ça pouvait aller à l’encontre de la Charte québécoise des droits et libertés, mais je viens de reçevoir ce courriel dans lequel on apprend que le gouvernement du Québec pourrait également nous obliger à nous faire vacciner, je vous présente ci-dessous le texte du courriel que j’ai reçu.

Voici le contenu d’un courriel que je viens de recevoir, et qui pourrait en déranger plusieurs….

Voici un excellent survol de l’information circulant sur le net concernant la fausse pandémie, la vaccination obligatoire et l’instauration de la loi martiale qu’on nous prépare pour cet automne.  Si vous croyez qu’au Québec nous sommes exclus de ces procédures éventuelles, détrompez-vous !  Étrangement, la loi de la santé publique a été amendée avant les vacances, le 27 juillet 2009, pendant que tout le monde était très occupé et très peu concerné par les décisions politiques… LA LOI DE LA SANTÉ PUBLIQUE EST UNE  DÉCLARATION DE LOI MARTIALE. L’article 100 et 106, entre autres, constituent  la définition des pleins pouvoirs exercés par le Ministre, les autorités sanitaires et la Cour.

L’article 109 déclare que sous ordres de la Cour, une personne « qui menace la santé publique » pourrait être détenue pour une période de 30 jours. Une vaccination pourrait être ordonnée par le juge sans aucune possibilité de droit.
 
 La loi de la santé publique du Québec prévoit, à l’article 123, qu’une vaccination obligatoire pourrait être décrétée par le gouvernement ainsi que la fermeture des écoles et de tous lieux de rassemblement. Dans ce même article, il est clairement dit que toute personne sera forcée de fournir ses informations personnelles et confidentielles. Il est stipulé que l’accès à nos domiciles pourrait être interdit ainsi que le libre accès à certains lieux ou territoires. Ce même article prévoit l’expulsion de nos domiciles, par la force, et même, le « confinement » (emprisonnement).
 
 L’article 126 dit clairement que la personne qui refusera d’être vaccinée sera conduite de force dans un endroit précis pour y être vaccinée.
 
 Voici cette loi qui nous enlève notre droit à la liberté de choix… http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html

 

Article 126 de la Loi : (Source : Gouvernement du Québec)

Défaut.
 
126. Si une personne fait défaut de se soumettre à la vaccination visée par un ordre donné en vertu de l’article 123, tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant juridiction dans la localité où se trouve cette personne, peut lui ordonner de s’y soumettre.
 
Vaccination.
 
Le juge peut en outre, s’il a des motifs sérieux de croire que cette personne ne s’y soumettra pas et qu’il est d’avis que la protection de la santé publique le justifie, ordonner que cette personne soit conduite à un endroit précis pour y être vaccinée.
 
2001, c. 60, a. 126.


Si c’était juste qu’on nous force à prendre le vaccin pour nous prémunir d’une infection ça serait pas si grave, mais c’est que toutes ces manœuvres s’inscrivent dans un plan de réduction de la population planétaire et de l’instauration du Nouvel Ordre Mondial pensé et prévu par quelques société secrètes, tel les francs-maçons et les Illuminatis.

L’arme la plus efficace que nous ayons contre ces tyrans qui veulent notre « bien » c’est l’information.  Faite circuler l’information de toutes les façons, faite suivre aux journalistes que vous connaissez et contactez vos représentant politique respectif et dite leur que vous êtes contre ces amendements de la loi de la santé publique.

En espérant que nous ayons jamais à vivre une vaccination forcée.

#grippe-porcine, #vaccination-obligatoire

Concours de sculptures sur sable

Je suis allé hier, à Expo Québec, où l’on pouvait y voir des sculptures sur sable, comme j’avais ma caméra avec moi, j’en ai profité pour prendre plusieurs photos et faire le diaporama suivant:

Pas toujours facile d’adopter un enfant…

Chaque jour, il y a des couples qui veulent des enfants, et qui sont malheureusement incapables d’en avoir, et ils se tournent alors vers l’adoption internationale ou encore l’adoption dans leur propre pays, ce qui s’avère souvent moins coûteux et peut-être même moins compliqué, que d’aller à l’extérieur.

Mais même si les futurs parents ont une bonne réputation et qui n’ont aucun problème financier, ils peuvent avoir de la difficulté à adopter, pour une toute autre raison, c’est ce qui est arrivé à un jeune couple du New Jersey, qui s’est vu refusé l’adoption, pour la simple raisons que les conjoints étaient athés!

C’est inouï, pourquoi refuser l’adoption à des parents à cause qu’ils sont athés, est-ce qu’ils vont être des mauvais parents à cause qu’ils ne croient pas en Dieu? Et ce n’est sûrement pas à cause qu’ils ne croient pas en Dieu, qu’ils n’ont pas de fortes valeurs morales, qu’ils pourront les inculquer à leurs enfants, tout en leur donnant de l’amour qu’ils ont besoin.

La religion prend vraiment trop de place dans la société et surtout dans la société américaine.

#adoption

Un côté négatif des sentences de prisons sévères

On entend souvent les gens, et avec raison, se plaindre contre les sentences bonbons, que les juges donnent aux personnes reconnues coupables des crimes qu’elles ont commis.

Le gouvernement Harper essaie à chaque élection d’adopter des lois plus sévères à l’encontre des criminels, mais on lui met toujours des bâtons dans les roues, mais si le gouvernement réussissait à faire adopter ses lois, qu’est-ce que ça voudrait bien vouloir dire de concret?

Les peines de prison seraient plus sévères, ce qui veut dire, qu’il y aurait moins de place pour les nouveaux prisonniers. Les gouvernements fédéral et provincial seront alors contraintes de de faire construire de nouvelles prisons et d’engager des nouveaux gardiens de prison.

Mais dans la conjoncture économique actuelle, où les gouvernements doivent faire des déficits pour donner un coup de pouce à l’économie, est-ce qu’ils seraient disposés à mettre plus d’argent dans le système carcéral, alors que les deux plus gros postes budgétaires sont l’éducation et le domaine de la santé quil ui prendra de plus en plus de place avec le vieillissement de la population?

L’État de la Californie a eu à faire ce choix difficile à cause de la situation financière, le gouverneur Schwarzenegger avait décidé de libérer près de 38 000 prisonniers considérés comme non violents sur une période de deux ans, parce que l’État ne pouvait plus mettre, depuis plusieurs années, plus d’argent dans le système carcéral, ce qui a eu comme conséquence de créer une surpopulation carcérale, avec tous les problèmes ne serait-ce au niveau hygiénique.

Pour éviter que l’on vive la situation que la Californie connaît présentement, est-ce que la population qui est surtaxée, serait prête à payer plus d’impôt pour garder des criminels en prison pour de plus longues durées?

Surtout lorsqu’on sait qu’un condamné emprisonné dans une prison fédéral coûtait à l’État en 2005, 88,000$ par année.

Où est-ce qu’on ne devrait pas plutôt faire ce que l’ADQ a déjà proposé, c’est-à-dire charger les frais de séjour aux personnes incarcérées? Surtout que les prisonniers bénéficient déjà de plusieurs privilèges, comme la télévision, les jeux nintendo, etc.

#prisonniers, #prisons

Dons d’Hydro-Québec: manque de jugement des dirigeants

Il y a comme quelque chose d’indécent, lorsqu’on entend parler des dons faits par Hydro-Québec à des écoles privées, dont les parents d’élèves sont des gens plutôt pour ne pas dire très aisés financièrement, alors que plusieurs écoles publiques du Québec, connaissent des problèmes comme le disent les partis d’opposition.

Mais, ce qu’il y a encore de plus indécent, c’est de voir ces dons, alors que selon l’Association coopérative d’économie familiale du Sud-Ouest en avril 2008, environ 20% de la population québécoise vivait sous le seuil de faible revenu (ce qui était appelé autrefois seuil de pauvreté), et que sur ce nombre, 40 000 clients se retrouvaient avec des retards de paiment, et que la moitié de ces clients en arrivaient à avoir des ententes de remboursement avec Hydro-Québec.

Et les hausses de tarifs répétées depuis 2004, ne font rient pour aider les plus démunis. Selon Option consommateurs, les tarifs d’électricité ont augmenté de 18,2% depuis 2004, alors que la hausse du taux de la vie se situe pour cette même période à 12,6%.

Alors, au lieu d’aider les plus nantis, si Hydro-Québec tient absolument à faire des dons, au lieu de les faire à ceux et celles qui en ont pas de besoin, qu’il les fasse donc aux écoles publiques, où encore qu’on aide donc, les gens à faible revenu en épongeant une partie de leur dette à Hydro-Québec.

Il est évident que Thierry Vandal, le président de Hydro-Québec,  a manqué et manque de jugement dans ses dons, et il devrait peut-être quitter sa tour d’ivoire, pour voir ce qui se passe autour de lui, à moins qu’il préfère en parler autour d’une bonne table avec des associés avec notre argent.

#ecoles-privees, #ecoles-publiques, #dons, #hydro-quebec, #pauvrete