Vive le corporatisme syndical

Les employés d’un d’un café  Starbuck ont décidé de se syndiquer, c’est une première au Québec, le hic c’est que les employés ont été incapables de se syndiquer auprès de la FTQ ou encore de la CSN, et ont alors du se tourner vers un syndicat américain le ndustrial Workers of the Worl.

Selon le syndicat américain, les grandes centrales ont refusé de syndiquer les employés, à cause que ce n’était pas assez rentable pour elles, en raisons du nombre peu élevé d’employés et des faibles salaires qui rapporteront vraiment peu de cotisations syndicales pour l’ouvrage qu’ils auront à faire.

C’est tout de même bizarre de voir que les syndicats toute allégeances syndicales confondues, qui vivent présentement une crise à cause de toutes les pertes d’emplois, ce qui causent des pertes de revenus,  et qui cherchent la facilité en essayant de syndiquer les employés dans d’autres entreprises qui sont déjà syndiqués, au lieu de tenter de syndiquer des endroits qui ne le sont pas encore.

Pourtant ces mêmes syndicats ont décidé de signer un pacte entre eux, de ne pas se marauder pour ne pas nuire dans les négociations dans le secteur public!

Encore plus aberrant les syndicats forment des comités de jeunes dans le but entre  de leurs expliquer leurs droits,  et de favoriser la syndicalisation, et ces mêmes syndicats refusent de syndiquer des jeunes qui disent qu’ils ont des mauvaises conditions de travail, parce qu’ils ne seront pas assez payants pour mettre un représentant syndical dans leur dossier.

Vive le corporatisme syndicale.

#starbuck