Les canadiens contre la monarchie

Le 1er juillet dernier, le jour de la Confédération, Cyberpresse nous présentait les résultats d’un sondage de  l’institut Strategic Counsel pour le compte du réseau de télévision CTV et du quotidien Globe and Mail, dans lequel on nous apprenait, que 65% des canadiens étaient en faveur de l’abolition de la monarchie britannique.

Les résultats de ce sondage ne fait que confirmer, ce que plusieurs soupçonnaient déjà. Toutefois, il est tout de même étonnant de constater que malgré des sondages, qui démontrent  que la monarchie n’est plus «in», que nos politiciens refusent toujours d’entreprendre des démarches pour son abolition, ne serait-ce par voie de référendum, comme l’a déjà fait l’Australie en 1999, et qui n’est pas passé en raison de divergeances sur la façon de désigner le chef d’État.

En 1998, le premier ministre Jean Chrétien avait lancé l’idée d’abolir la monarchie britannique, mais les médias anglophones l’avaient crucifié dans leurs journaux, et le projet est tombé à l’eau.

Mais il est faux de croire comme certains le pensent, que l’abolition de la monarchie coûtera moins chère pour la société, puisque cette institution archaïque devra être remplacé par autre chose, c’est-à-dire un système républicain (présidentiel) où l’on devra établir le rôle qu’il jouera dans une nouvelle constitution.

#monarchie, #sondage