Les jours de Pauline Marois sont-ils comptés?

Le Parti Québécois a perdu lundi les deux dernières élections complémentaires qui se sont tenues dans les comtés de Rivière-du-Loup et Marguerite Bourgeois, et aujourd’hui on apprend que François Legault devrait annoncer aujourd’hui son retrait de la vie politique.

Est-ce que ça signifie que les jours de Pauline Marois sont comptés? Elle avait accepté le poste de chef de parti en disant à ses sympathisants, qu’ils devaient la prendre comme elle était, et malgré tous les déboires du gouvernement libéral a connues depuis la dernière élection provinciale, elle ne réussit toujours pas à faire des bons scores dans l’opinion publique québécoise.

Sur la question nationale, elle n’arrête pas de faire des pirouettes, il semblerait qu’elle serait maintenant prête à accepter de créer des crises pour montrer que le fédéralisme ne fonctionnait pas, alors que Stephen Harper vient de offrir le terrain où est située l’Assemblée nationale au gouvernement du Québec pour la somme symbolique de 1$, et elle serait prête à négocier avec Ottawa des retours de pouvoirs à la pièce! On a qu’à penser à sa demande de vouloir que Québec gère les impôts du fédéral.

Ce n’est pas étonnant, que les électeurs aient voter contre le PQ lors dans les dernières élections complémentaire, la question est maintenant de savoir, si Pauline Marois réussira à se maintenir en vie jusqu’au congrès national du PQ qui doit avoir lieu au printemps de 2011, puisque le Parti Québécois est reconnu pour bouffer ses chefs.