Probablement du jamais vu pour sauver une série de télévision

Depuis mon adolescence, j’ai toujours été un adepte des bonnes séries de télévision, mais à ma connaissance, je ne me rapppelle pas d’avoir déjà vu le phénomène qui se vit présentement aux États-Unis et dans le monde, pour encourager la production d’une troisième saison d’une série télévisée.

La série télévisisée dont il est question est «Chuck», que l’on peut regarder sur les ondes de Ztele. Jusqu’à maintenant le réseau de télévision NBC qui diffuse l’émission n’a toujours pas pris la décision à l’effet de savoir si l’émission sera, ou non, renouvelée pour une troisième saison.

Des fans inquiets ont alors entrepris plusieurs démarches pour convaincre le réseau d’y aller de l’avant: certains ont créé des vidéos sur Youtube demandant aux fans de signer des pétitions et des courriels à la direction de NBC, alors que d’autres ont créé des pages web, ou ont encore fait des pages sur Facebook sur cette émission.

Pour les gens qui ne connaissent pas l’émission: l’histoire raconte d’un technicien en informatique, dont un ancien ami lui a envoyé un programme qui fait en sorte que toutes les informations qui s’y retrouvent, se logent dans le cerveau du héros, et qu’il a alors accès à une foule d’informations top secrètes provenant des services secrets ou encore de l’armée.

Les services de renseignements américains ont alors décidé de le protéger et d’utiliser les informations qu’il possède.

Au début de la première saison qui est actuellement présenté à Ztélé, je regardais l’émission avec plus ou moins d’intérêt, mais à mesure que l’émission progressait, j’ai appris a vraiment apprécié la série, il y a de l’action, de l’humour, et des sentiments qui ressemblent étrangement à de l’amour entre Chuck et Sarah Walker qui est une de ses «gardes du corps» et qui se fait passer pour sa compagne, mais elle refusera toujours de reconnaître à Chuck et à elle même qu’elle éprouve vraiment des sentiments pour le jeune homme, même si des personnes qui connaissent bien Sarah sont convaincus du contraire.

La série m’a fait connaître d’excellents acteurs que je ne connaissais pas avant, c’est peut-être un peu normal, ils ne sont pas de ma génération, mais elle m’a aussi fait découvrir l’excellente actrice Yvonne Strahovski qui est australienne, et que j’ai vue dans quelques émissions de Chuck en langue anglaise, c’est épouvantable tout ce qu’elle peut faire, selon des entrevues qu’elle a accordées à la télévision, elle fait elle-même la plus grande partie de ses cascades, et encore plus impressionnant, quand elle joue son rôle de Sarah Walker, elle réussit à cacher son accent australien, ce qui en soit, je trouve que c’est remarquable.

Publicités

#chuck

Barack Obama rétablit les tribunaux militaires d’exception

Il y a à peine quelques mois, j’écrivais un billet dans lequel, je m’interrogeais à savoir si finalement on ne commençait pas à voir la vraie nature de Barack Obama, quand il avait ordonné des bombardements au Pakistan, ou encore qu’il pourrait imposer du protectionnisme.

Un autre événement survenu il y a à peine quelques jours, me fait interroger d’avantage. C’est que Barack Obama a décidé de relancer les tribunaux militaires d’exception pour les détenus soupçonnés de terrorisme, et qui sont «hébergés à Guantanamo», c’est certain que cette mesure ne fait pas l’affaire de la gauche et des associations de défense des droits de la personne, mais au moins, contrairement à l’époque de son prédécesseur, les preuves recueillies lors «d’interrogatoires serrés» en utilisant la simulation de la noyade (water boarding) ne seront pas admises, alors que les preuves recueillies par des propos tenus par d’autres seront limitées.

Alors les défenseurs des droits de la personne et les gens de gauche n’ont pas trop à se plaindre de la situation qui prévaut.

#guantanamo, #justice, #tribunaux

Des demandes insensées pour la prochaine convention collective

J’ai assisté lundi dernier à une rencontre du comité syndical, qui présentait aux employés le cahier de demandes en prévision des prochaines négociations qui débuteront en juillet prochain.

J’ai trouvé que le projet était tout de même assez bien ficelé, mais il y a néanmoins une demande que j’ai totalement trouvé ridicule, c’est celle qui veut que tout employé qui quitte se emploi après 20 ans de service, touchera une prime de départ de 10 000$!

Je considère cette demande totalement ridicule, considérant qu’il n’y a pas une entreprise privée qui donnera une telle prime surtout quand on sait qu’il y a présentement près d’une quarantaine d’employés qui ont déjà plus de 20 ans d’ancienneté, et aux cours des 3 ou 4 dernières années, le nombre ira grandissant.

Le gouvernement prévoit déjà qu’il y aura une pénurie de main-d’oeuvre aux cours des prochaines années, et le gouvernement du Québec tente d’encourager les gens, avec des mesures incitatives, à prendre des retraites progressives, c’est-à-dire que les employés pourront travailler seulement 3 ou 4 jours semaines,tout en leur permettant de toucher des prestations de la Régie des rentes, tout en leur permettant de continuer à contribuer à la caisse de la Régie des rentes.

J’ai comme l’impression que ce sera la première demande à être écartée aux cours des négociations, alors quel était alors l’intérêt du comité de négociation d’accepter une telle demande? On répondra peut-être qu’il faut en demander plus pour en avoir moins, dans ce cas je suis d’accord, mais il faut tout de même que les demandes soient réalistes et réalisables.

#convention-collective, #negociations

Pour l’abolition du droit de grève dans le transport en commun

Je viens d’apprendre par le blogue «Voix de fait», que les mécaniciens du Réseau de transport de la Capitale pourraient tomber en grève, parce que le syndicat ne s’entend pas avec l’employeur au sujet du nouveau garage abritant les autobus.

La dernière fois, qu’il y a eu un conflit de travail dans les garages du RTC, c’était en 2004, et il n’y avait que des autobus sur les heures de pointes, c’est-à-dire à l’heure des fonctionnaires et des étudiants, laissant ainsi les travailleurs ayant des horaires atypiques dépourvus de tout transport en commun.

Et je peux dire que j’ai fait partie des victimes de cette grève, parce que j’étais assez souvent le dernier à sortir du travail, très tard en soirée, et il ne m’était alors pas possible d’avoir de «lift», où lorsque quelqu’un finissait en même temps que moi, il ne m’offrait pas de«lift», parce qu’il restait totalement dans un secteur opposé du quartier où j’habite, et je devais alors me payer un taxi qui me coûtait à l’époque près de 12 $.

Et comble de malheur, la grève des mécaniciens, était suivie par la grève des chauffeurs d’autobus, encore un désagrément qui allait compliquer la vie des usagers ayant des horaires atypiques.

Le plus chiant dans cette situation, c’est que la dernière bus que j’ai prise, avant le déclenchement de la grève, un chauffer d’autobus disait à une cliente, qu’il craignait la grève, parce que sa conjointe travaillait elle aussi comme chauffeur d’autobus, et qu’il craignait de ne pas arriver, si la grève devait durer longtemps.

Aie les totos, comment pensez-vous que les usagers du transport en commun se sentent, quand ils n’ont pas d’autobus et qu’il doivent se transporter en taxi, alors que souvent, ils ne gagnent que le salaire minimum. Je regrette, vous ne réussirez pas à me faire brailler sur votre sort!

J’approuve à l’avance l’idée de créer une loi qui interdirait toute grève dans le transport en commun, mais le gouvernement libéral de Jean Charest aura-t-il les «couilles nécessaires» pour le faire, où faudra-t-il l’élection d’un gouvernement adéquiste pour qu’une telle loi soit présentée et adoptée?

Parce que à la dernière grève du transport en commun à Québec, l’ADQ avait déjà lancé l’idée d’interdire le droit de grève dans le transport en commun.

Des élections fédérales cet été?

On aura peut-être droit à des nouvelles élections fédérales cet été. L’élément déclencheur de cette nouvelle élection: Le refus par le gouvernement Harper d’accéder à la demande de Michael Ignatieff, de amender la loi de l’assurance-emploi, ce qui permettrait à plus de gens de pouvoir bénéficier de l’assurance emploi, pendant la durée de la crise économique.

Mais par contre, une fois la crise terminée, on retournera graduellement vers la normale, le temps de permettre à un comité «d’experts» de déterminer les nouvelles règles pour pouvoir bénéficier de ce programme.

Quelle hypocrisie des libéraux fédéraux, si il y a moins de gens qui touchent de l’assurance-emploi, c’est justement à cause de la décision prise par le gouvernement de Jean Chrétien qui avait fait une réforme de l’assurance-emploi en 1996, qui fait en sorte que environ seulement 40% des chômeurs ont droit de toucher des prestations d’assurance emploi, alors que les autres malchanceux, doivent se tourner vers l’aide de dernier secours, c’est-à-dire l’aide sociale.

Il ne faut pas oublier, que depuis la réforme de l’assurance-emploi en 1996, la caisse d’assurance-emploi a atteint un surplus de 54 milliards $, et que le surplus a été utilisé à d’autres fins que celles prévues lors de l’entrée en vigueur de la loi de l’assurance-chômage le 1er juillet 1941, et qui avait été créée sous le gouvernement libéral de McKenzie King.

Si les libéraux étaient vraiment sérieux, ils reviendraient à la formule qui existait avant la réforme de la loi de l’assurance chômage en 1996, ce qui permettrait à plus de gens de pouvoir toucher de l’assurance emploi, et les conservateurs rembourseraient les sommes détournées de la caisse d’assurance emploi.

#assurance-emploi, #elections-federales, #michael-ignatieff

Élection partielle dans le comté de Rivière-du-Loup

Des rumeurs circulent présentement à Québec, voulant que le premier ministre Jean Charest déclencherait des élections partielles dans la circonscription de Rivière-du-Loup, le 1er juin prochain, c’est-à-dire tout de suite après le Conseil général de l’ADQ.

Si ça se confirmait, ça permettrait peut-être au PLQ de faire élire son candidat vedette Jean D’Amour, puisque l’ADQ n’aurait presque pas le temps de s’occuper de la campagne électorale en raison du Conseil général de l’ADQ qui se tiendra à Québec les 30 et 31 mai prochain.

Du côté du Parti Québécois, c’est l’ancien député bloquiste de la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup Paul Crête qui sera le candidat officiel du PQ.

M. Crête contrairement à l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, indique qu’il n’a pas l’intention de renoncer à sa pension annuelle de 65,000$, car selon lui, les députés québécois gagnent moins que les députés à Ottawa.

Ça expliquerait peut-être en partie le pourquoi, les indépendantistes qui se lancent en politique, vont au Bloc Québécois, car il ne faut pas se le cacher, l’indépendance, si indépendance il y a, ça ne se passera pas du Bloc Québécois, mais bien du côté du Parti Québécois.

La circonscription de Rivière-du-Loup est devenue vacante, à la suite de la démission de Mario-Dumont, au lendemain de la débâcle de l’ADQ lors de l’élection provinciale de décembre dernier.