La Corée du nord fait encore des siennes

La semaine dernière, la Corée du nord disait qu’elle avait lancé un satellite dans l’espace, même si dans les faits, le pays avait bel et bien fait l’essai d’un missile qui pourrait atteindre la côte ouest américaine.

Ce test avait forcé le Japon à mettre en état d’alerte les missiles antimissiles Patriot (qui avaient fait ses preuves lors de la guerre du Golfe en 1990-1991), parce que Tokyo craignait que le missile ou des parties du missile nord coréen manquent de précision, et qu’ils s’écrasent en sol japonais.

Comme il fallait s’y attendre, la communauté internationale s’est insurgée contre cet essai, et on parlait même d’imposer de nouvelles sanctions à la Corée du Nord, et même un sondage du réseau de télévision CNN révélait que 51% des américains préconisaient l’emploi de représailles militaires contre le régime de Kim Jung Ill, tout en oubliant, qu’une intervention militaire américaine contre la Corée du Nord, voudra dire, que la Chine et la Russie pourraient mettre également leur grain de sel dans ce «conflit», afin de protéger son voisin ainsi que leurs intérêts, même si ce dernier empoisonne vraiment l’existence de la communauté internationale.

Les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies se sont mis d’accord samedi, sur un projet de déclaration condamnant unanimement la Corée du Nord d’avoir testé un missile, mais sans imposer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, puisqu’on craindrait que même une condamnation trop forte, aurait pour effet d’encourager la Corée du Nord de se retirer des négociations avec la Chine, les États-Unis, la Russie, le Japon et la Corée du sud au sujet de la dénucléarisation.

D’autre part, il ne faut pas oublier également, que les États-Unis ont une immense dette envers la Chine, et que cette dernière pourrait faire vraiment mal aux États-Unis, si elle décidait de cesser de prêter de l’argent à la seule superpuissance toujours existante depuis la chute du mur de Berlin en 1989.

Finalement, il serait peut-être bon de rappeler que techniquement, la paix n’a jamais été signée entre les deux Corées, puisque les deux belligérants s’étaient seulement entendus sur un cessez-le-feu après une guerre qui a duré 3 ans, c’est-à-dire entre 1950 et 1953.

#onu