Pourquoi n’aurait-on pas de films en anglais à Québec?

Québec une capitale;
Une ville du patrimoine mondial;
Une ville riche en culture;
Une ville du savoir, de la recherche et de la haute technologie;
Une ville où il y a de plus en plus de gens qui apprennent une langue seconde, notamment l’anglais;
La ville la plus européenne en Amérique du Nord;
Une ville touristique qui accueille chaque année des centaines de milliers de visiteurs.

Mais il manque tout de même quelque chose!

C’est  un endroit au centre ville où l’on peut regarder des films en langue anglaise.

Le seul endroit où l’on peut regarder ces films sont à l‘affiche à Ste-Foy, où pour s’y rendre, c’est très compliqué puisque le service de transport en commun est inadéquat, alors il faut absolument avoir une voiture pour s’y rendre.

On peut préconiser une alternative. Celle de projeter des films en anglais au Cinéma Odéon situé à St-Roch. Mais cette alternative, à peine est-elle présentée, qu’elle est déjà balayée du revers de la main par les responsables de Cineplex Odeon, parce que selon eux, ce ne serait pas rentable pour les distributeurs de films de les diffuser, en raison des sommes importantes qu’ils auraient à verser pour en faire la promotion, sans avoir, pour autant, la certitude qu’ils feront de l’argent avec la projection du film.

Pourtant, on peut croire que ces distributeurs font déjà la promotion des films en anglais qui sont projetés à Ste-Foy. Alors pourquoi ne pourrait-on pas le faire au cinéma Odéon de la rue Dupont, au lieu de le faire à Ste-Foy?

Surtout lorsque j’apprend sur le groupe de Face book VOA movies in Québec, que Cineplex a la possibilité de négocier avec les distributeurs pour projeter les films dans la ou les meilleures salles. Alors je commence à croire que la compagnie préfère peut-être présenter ces films à des endroits où l’on a construit des installations ultra-modernes à coup de plusieurs millions afin de les rentabiliser au maximum.

De plus, Cineplex se retrouve en situation de monopole depuis 2005, c’est-à-dire depuis qu’elle a acheté sa rivale Famous Players, et j’aurais envie de dire que les cinéphiles semblent pour le moment, avoir bien peu de pouvoir dans le choix de leurs films, même si ce sont ces derniers qui paient pour regarder des films.

Peut être que la compagnie pense-t-elle que les québécois sont des moutons, et qu’ils ne feront ou ne diront rien, ou bien encore, pense-t-elle peut-être que les gens qui vont au cinéma sont avant tout des acheteurs de billets et rien d’autre, qui leurs rapportent chaque année d’importantes sommes d’argents, non seulement avec les ventes de billets, mais également avec la vente de certains produits comme les liqueurs douces, le chocolat, le pop-corn ou encore les chips.

On peut seulement espérer que Cineplex reviendra sur sa décision, parce que je m’ennuie des films où l’on peut voir d’excellentes répliques qui perdent de leur saveur lors d’une traduction.

#cinema