Manifestation contre la brutalité policière

Il y avait aujourd’hui à Montréal. une manifestation pour dénoncer la brutalité policière, et déjà avant le début de la manifestation, les médias nous informaient qu’il pourrait peut-être y avoir du grabuge.

Et il y en a eu. Comme on peut le voir dans différentes manifestations, il arrive souvent que certains radicaux (qui souvent, n’ont rien à voir avec la cause défendue par la manifestation) y prennent part, et partent le bal en mettant le feu aux poubelles, en fracassant des vitrines ou encore en lançant des projectiles de toutes sortes: billes, briques, etc., contre les policiers.

Ce qu’il y a de navrant, c’est de voir que ce genre d’agissement, que ce soit lors de cette manifestation ou lors de toute autre manifestation, porte atteinte au travail fait par certaines associations qui défendent différentes causes en s’attaquant aux injustices et en faisant la promotion de certaines alternatives.

Est-ce que ça veut dire, que ces organisations devront à un moment donné, créer leur propre service de sécurité, pour contrer ce genre d’agissement? Où ne devrait-on pas obliger les organisateurs de manifestation, de donner les informations nécessaires à la ville et au service de police, afin, ne serait-ce qu’assurer la protection des marcheurs?

Il semblerait qu’à Montréal, plusieurs organisateurs donnent les informations nécessaires, mais que l’organisateur de cette manifestation ne le fait jamais, peut-être veut-il sauver les apparences, en ne s’associant pas aux autorités?

Dommage, les gens risquent de se rappeler  plus des inconvénients et des dommages  que les montréalais ont connu lors de cette manifestation, que la raison de cette manifestation.