Québécor renonce au service offert par la Presse Canadienne

quebecorSuite à l’annonce de Québécor de ne plus utiliser les services de la Presse Canadienne à compter de l’an prochain, on est en droit de se demander si  les journaux de Québécor ne risquent pas de devenir de plus en plus des torchons où il y aura de moins en moins de rigueur journalistique, contrairement à ce que Pierre Bruneau aime répéter sur les ondes de de TVA au sujet de ses bulletins de nouvelles.

Mais encore plus inquiétant, est-ce que ces journaux n’auront pas un jour, si la tendance se maintient, une seule opinion éditoriale qui sera celle qui sera imposée à l’ensemble des autres journaux appartenant à l’empire Québecor.

C’est ce qui était arrivé il y a quelques années, quand le nouveau propriétaire du journal «The Gazette» avait décidé d’imposer un éditorial qui allait être reproduit également aux 13 autres journaux lui appartenant au Canada.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec avait alors décidé d’appuyer «The Gazette», car elle estimait que Canwest le propriétaire du quotidien «The Gazette» tentait de limiter la liberté de presse.

Quand j’entends ce genre d’affaires, je me dis que j’ai peut-être raison de lire que très rarement les magazines où encore les journaux appartenant à l’empire Québécor,qui s’en servent pour promouvoir certaines émissions populaires comme: «Star académie», ou encore «Le banquier», quand ce n’est pas pour vendre des produits de leurs poulains, c’est-à-dire de leurs chanteurs et chanteuses.

Vous pouvez écouter en cliquant ici,une entrevue accordée par David Patri qui a été diffusée le 2 février 2009 sur CKUT 90.3 fm, dans laquelle il explique la nature du conflit.