Les américains ont l’oeil sur les touristes canadiens

On apprend dans le journal Alternatives, que les canadiens qui vont en Amérique du Sud pourraient se voir refuser l’accès à l’avion, si leur nom apparaît sur la liste américaine des personnes soupçonnées être terroristes où qui pourraient être dangereuses.

Les associations de protection des droits de la personne dénoncent cette politique, puisque elle comporte des failles. On peut se rappeler il y a quelques années, que le sénateur américain Ted Kennedy frère du défunt président Kennedy, s’était déjà vu refuser un un avion parce que son nom apparaissait sur la liste des supposés terroristes du Homeland security, ou encore l’interdiction d’un vol entre la France et les États-Unis, parce qu’il y avait quelqu’un qui avait le même nom qu’un supposé terroriste, pourtant la personne n’était qu’un enfant.